Galerie

Conseil régional : il vaut mieux être suspect que lèche-cul…


Sacré Eric,

A l’occasion de la réunion du Conseil d’administration de l’Assocation de Pays de la vallée de la Dore, créée grâce aux euros tombés en cascade des caisses du Conseil régional, Eric Dubourgnoux, conseiller régional a eu cette formule extraordinaire « il vaut mieux éviter de prendre le Président à rebrousse-poil » pour justifier du refus par les élus de participer à la réalisation de l’espace rural de services de proximité à Marsac là où l’Etat intervenait de son côté. (voir l’article en cliquant sur le lien).

Tout est dit dans cette phrase en apparence anodine sur la façon dont certains perçoivent le fonctionnement de la Région. La réflexion est d’autant plus amusante qu’en l’espèce le seul qui a assumé ses responsabilités est justement René Souchon là où tous les autres élus fuyaient leur responsabilité en refusant de répondre à nos interrogations.

La politique n’a pas à être considérée comme le fait du prince, ce que laisse sous-entendre Eric Dubourgnoux en faisant croire que pour obtenir l’aide de la région il faut caresser le Président dans le sens du poil… comme s’il avait besoin de cela !

Et non Eric,  Sans la liberté de blâmer, il n’y a pas d’éloge flatteur (Beaumarchais). Ambert au centre défendra tout à la fois l’une et l’autre, sans les mesurer à l’aune de la subvention espérée.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.