Galerie

Service routier départemental : quel gâchis !


En écrivant sur ce site samedi dernier un article sur le budget de la voirie départementale (https://ambertaucentre.org/2011/09/24/voirie-du-conseil-general-achetez-un-velo/) nous ne pensions pas que le débat s’inviterait bruyamment dans la session en cours du Conseil général. http://www.lamontagne.fr/editions_locales/clermont_ferrand/video_des_elus_enfermes_hier_au_conseil_general_du_puy_de_dime_par_des_manifestants@CARGNjFdJSsAFh0HAB4-.html

Nous ne pouvons pas approuver l’occupation des locaux et encore moins la séquestration des élus ; nous la dénonçons même comme inadmissible. Par contre, ce qui est sûr, c’est que depuis des mois, pour ne pas dire plus, l’exécutif du Conseil général prend les agents de haut : nous l’avons écrit à plusieurs reprises ici  (https://ambertaucentre.org/2011/04/20/150-agents-du-conseil-general-font-reporter-la-session-budgetaire-du-lundi-18-avril/) et dans le blog de campagne des cantonales.

Le manque d’écoute des hommes de terrain conduit à des gaspillages, des aberrations, et au final une dégradation de la qualité du service rendu : nous en sommes les premiers témoins en Livradois http://ambert2011.net/2010/12/25/neige-cherchez-lerreur/

La délibération du Conseil général en date du 19 avril sur le budget du réseau routier dit, entre autres, pour la viabilité hivernale : « L’expérience a montré que c’était seulement quelques jours par an que des épisodes neigeux traversaient le Puy de Dôme » [vous pouvez relire, c’est authentique] , aussi »la maîtrise des dépenses de fourniture (sel et pouzzolane) doit donc être encore plus rigoureuse » – c’est bien connu, les agents jettent le sel par les sableuses !….

De même, lors de travaux d’urgence suite aux dégâts de l’hiver les communes ne peuvent pas compter sur l’aide du département, j’en ai eu la preuve cruelle à Marsac.

Bref, pas de prise en compte du terrain, vision budgétaire discutable (98 000 € pour doter des véhicules de GPS… on sourirait presque dans le contexte; comme pour les 350 000 € ajoutés pour les pistes cyclables …)

En l’absence de tout dialogue interne (les agents ont interdiction de parler au conseiller général de leur canton) Ambert au centre, au moins pour le Livradois, ouvre le débat pour améliorer l’efficacité du suivi de la voirie.

Nous invitons tous les acteurs de la voirie (agents, élus, entreprises de transports…) , comme nous l’avons fait pour l’hôpital, à témoigner et surtout à proposer des solutions adaptées et financièrement réalistes : votre commentaire touchera de 50 à 150 lecteurs suivant les jours, c’est un début pour un débat !

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.