Galerie

Incinérateur : suite du feuilleton à Beaulieu


Le tribunal d’appel administratif de Lyon a fait valoir qu’une « prorogation » d’utilité publique décidée par Mr le Préfet Stefanini « ne peut être décidée que si le projet n’a pas subi de modifications substantielles ou que son coût n’excède pas sensiblement le montant initial actualisé de l’opération envisagée » (http://airpur.org/index.php?option=com_rokdownloads&view=file&Itemid=81&task=download&id=440).

Du coup, la Ville de Clermont, par la voix d’Alain Bardot, souhaite stopper le chantier en récupérant les terrains lui appartenant. Terrains « qui n’ont jamais été propriété de la Ville de Clermont et qui ont été acquis par voie amiable ou d’expropriation auprès de particuliers ou d’organismes publics », indique Gabriel Gay, président du Valtom. Pendant ce temps, le chantier continu…

Il est grand temps que nos élus choisissent une voie et la poursuivent jusqu’au bout, même en période d’élections. Pour ou contre l’incinérateur, la question n’est plus là. Nous avons besoin d’un axe clair pour concevoir une politique d’avenir. Ambert au centre y travaille déjà et des projets sont sur la table.

2 réponses à “Incinérateur : suite du feuilleton à Beaulieu

  1. le centre va nous ouvrir la voie! enfin, mais laquelle! sur la région d’Ambert le centre appelle, avec les voyous qui viennent d’être condamnés par le tribunal de Lyon, a soutenir le VALTOM. A Clermont le centre soutient physiquement les citoyens et les élus qui s’opposent à l’incinérateur.Il y a maintenant une opportunité de sortir, la tête haute de 23 ans de connerie C’EST D’ARRÊTER LE CHANTIER

    • Voyous, n’est-ce pas un peu fort?

      Pour ce qui concerne Ambert, nous appelons avant tout à ce qu’une solution rapide et pérenne soit trouvée. La solution « Incinérateur » n’est pas sans défauts mais elle a le mérite d’être exécutable dans des délais supportables. Maintenant, quelque soit la solution qui sera choisie, il y aura toujours des mécontents, notamment chez les riverains.
      Alors, sortir la tête haute de 23 ans de connerie, c’est peut-être aussi de ne pas en rajouter une 24ème … et enfin avancer sur ce dossier.

      Dans tous les cas, tant que les consommateurs que nous sommes ne ferons pas l’effort de tri nécessaire et de choix économes en emballages lors de leurs achats, la question ne sera jamais que repoussée.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.