Galerie

Les travaux de la 906 confiés par le Conseil général à une entreprise marseillaise !


Je sentais venir le coup, ça n’a pas manqué. Alors que la journée avait plutôt bien commencé avec l’accueil républicain du député André Chassaigne à la mairie de Marsac, j’ai confirmation à l’instant que le marché de la mise en sécurité de la route départementale entre Marsac et Arlanc a été attribué à l’entreprise Guintoli ! je n’y croyais pas, mais c’est bien vrai  ! Bien sûr, on m’expliquera que cette entreprise a un relais à Pont du Chateau mais ne soyons pas naïfs, son objectif est clair : casser les prix pour éliminer l’agence Eurovia d’Ambert et contrôler le secteur.

Cerise sur le gateau, l’entreprise s’appuie sur le matériau de la carrière… Portal de Tonvic. Curieusement, celle-ci n’est pas en mesure, au vu de la demande d’extraction, de fournir la quantité demandée… Vous devinez la suite…

Et qu’on ne me dise pas que les élus ne peuvent pas établir des cahiers des charges qui écartent les entreprises dont le seul but est d’éliminer la concurrence pour monopoliser les marchés, c’est faux. Voilà où conduisent les belles promesses de créer de l’emploi local grâce à la carrière…

Nous allons sérieusement creuser la question, l’enjeu est de mon point de vue essentiel pour notre arrondissement.

Avoir un conseiller général Front de Gauche qui s’oppose au grand capital et aux délocalisations et en arriver à cette situation c’est le comble ! Merci à tous ces élus si préoccupés de l’avenir. Euh, le nôtre ou le leur ?

10 réponses à “Les travaux de la 906 confiés par le Conseil général à une entreprise marseillaise !

  1. Bonjour,

    C’est un peu comme les poupées russes… vous proclamez un nationaliste au niveau de notre agglomération. Marseille est en France semble t-il ! Le Modem n’a t-il pas proclamé :produisons français ?

    Frédéric BETHE

    • bonjour Frédéric,

      Le souci est simple : ce chantier représente 5 emplois pour un an dans une entreprise de travaux publics locale, avec en plus entre 3 et 5 emplois induits.

      Lorsqu’on pratique le dumping pour obtenir un marché, l’objectif est simple, c’est casser l’appareil productif local de façon malhonnête. une fois celui-ci éliminé, la politique des prix n’aura plus rien à voir.

      Au Canada, on écarte systèmatiquement l’entreprise la moins disante pour éliminer ce type de problème : ce n’est donc pas être nationaliste que de dénoncer de telles pratiques scandaleuses, c’est défendre les vrais principes de la liberté d’entreprendre.

      Quant au produire français, ici ce n’est pas de la production d’entreprise, c’est de la prestation de service, et on est donc dans une logique à la fois différente et complémentaire.

      Donc, de mon point de vue, pas photo… Désolé d’être en total désaccord avec ta vision des choses, cela fait aussi partie du débat.

      • Mon cher Michel,

        Je te remercie vivement pour ta réponse pleine d’équilibre et d’attention. Tu sais je suis un peu taquin des fois. Ton investissement humain est sans contexte le bon. Amicalement

  2. Je crois, et je le précise ce n’est que de l’humour, mais choisir actuellement une entreprise des bouches-du-Rhône, avec tout ce qui se passe dans cette belle région, pour venir faire du terrassement en livradois, je pense qu’il y a quand même sur ce plan de quoi être interpellé.
    « JEU DE MOTS »
    Pour les plus anciens, une émission de FR3 avec maître CAPPELO.

  3. si l entreprise Guinoli a son siége a MARSEILLE , l entreprise EUROVIA a le sien a PARIS il serait bon que vos lecteurs en soient trés clairement informés ??puisque ce sont eux les payeurs ! on ne peut donc pas sur ce choix accuser le Député Chassaigne de favoritisme. Ceci doit être clair pour vos lecteurs.

    André BETHE dit le rebelle par MICHEL S

    • Mon cher André,
      Il ya des moments où il faut arrêter de dire des bêtises : la question n’est pas le siège social. Tu iras expliquer ça aux employés d’Eurovia à Ambert – parcequ’il y a une agence Eurovia à Ambert, mais visiblement tu l’ignores – qui sont obligés d’aller travailler à Clermont parce que le travail est insuffisant sur place à cause d’entreprises qui bradent les marchés à -30% pour tuer la concurrence locale avant de faire grimper les prix.

      Je précise que le député, à qui on peut reprocher beaucoup de choses, n’a rien à voir là-dedans, et qu’il n’y a pas de favoritisme ici. On n’est pas dans les lycées d’Ile-de-France…

      Donc, comme on dit par ici, « Faut y arrêter »…

  4. Oui l »entreprise EUROVIA a son siège social à Rueil Malmaison, mais il me semble qu’il y a aussi pas mal d’ouvriers sur Ambert qui, malheureusement doivent aller bosser à Clermont Fd parce qu’il manque du travail sur la région

    De plus cette entreprise s’était associée avec 2 autres entreprises d’Ambert qui font travailler près d’une centaine de personnes.

    Continuons et nous irons tous travailler à la capitale.

  5. Et combien d’entreprises locales ont travaillés à la maison de la santé de Marsac?

    • sauf erreur de ma part la quasi totalité, sauf pour l’ascenseur et le carrelage. nous avons même fait travailler une entreprise locale en sachant qu’elle avait des difficultés (elle a d’ailleurs déposé le bilan quasi à la fin du chantier). Une autre question ?

  6. EUROVIA est une très bonne entreprise. Je sais de quoi je « cause » ; car mon épouse travaillait (elle est maintenant à la retraite) au Conseil Général division des routes ou ex DDE. Mais voilà, tu as raison Michel, nos politiques responsables sont pourris!!!

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.