Galerie

Y’a pas, on est soutenu…


Impossible de ne pas publier le « discours » de politique générale prononcée par Annie Chevaldonné au nom du groupe « Gauche solidaire », le groupe de Jacquie Douarre lors de l’ouverture de la session du Conseil général :

session 24 sept ACH

Au moins on se sent soutenu par des élus actifs pour le territoire : transports scolaires, services publics, aménagement, voirie… et j’en passe. Une vraie vision !

Après on s’étonne que rien n’avance… Pitoyable !

Ambert au centre dénonce cette vision dépassée de la politique qui nous abandonne et nous trahit. Nous continuerons à nous engager vraiment pour développer cet arrondissement.

2 réponses à “Y’a pas, on est soutenu…

  1. Hors le fait que le lieu ne s’y prêtait pas, que des raccourcis et certaines figures de style sont un peu lourdes, le fond du propos reste pertinent.
    Une seule chose me gène : qu’elles sont les pistes à suivre, au niveau local ou national.
    Le plus terrible, c’est qu’il apparait qu’il existe un gouffre entre les préoccupations des gens ordinaires et nos élites, vous compris sans doute (on est toujours l’incompris de quelqu’un !).
    Le gouvernement précédent a été juridiquement et socialement une catastrophe (dont nous payons les conséquences depuis 2008), le nouveau, par son absence de discours décidé et de prise de position franche, un manque de « vision, projet, ambition » porte préjudice à l’avenir.

  2. Docteur Olivier Delorme

    Relire l’excellent discours de Philippe Seguin à l’assemblée Nationale en mai 1992. Il avait parfaitement prévu la situation actuelle (c’en est même étonnant).
    L’origine de toute la situation actuelle est bien la ratification du traité de Maastricht, pour laquelle les français n’ont voté oui que parce qu’une grande partie de la gauche (dont François Mitterrand qui s’est lui même prononcé personnellement pour le oui) et certains partis de droite ont fait miroiter au peuple la situation paradisiaque soit disant engendrée par la création de l' »Europe »; on allait voir le chômage diminuer, les frontières deviendraient inutiles, il n’y aurait plus de travailleurs clandestins, les entreprises européennes deviendraient concurrentielles dans le monde… douce rêverie idéologique!
    On voit maintenant la réalité en face, mais le peuple français a voté, et les partis politiques qui l’ont trompé à l’époque devraient avoir l’honnêteté de reconnaitre leur erreur et de faire marche arrière…
    De tout façon, on s’achemine plein pot vers un éclatement de cette mirifique Europe; le plus tôt sera le mieux pour tous les peuples de notre continent.
    Comme disait De Gaulle, il ne suffit pas de sauter comme un cabri en disant « l’Europe, l’Europe… », pour que cela devienne une bonne idée.
    l’Europe géographique est une réalité à l’ouest de l’Oural et de la Mer Noire, mais l’Europe politique est un concept irréaliste, qu’on nous assène depuis maintenant 25 ans au nom du politiquement correct… Y’en a marre de la langue de bois!

Répondre à fultrix Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.