Galerie

Sondage : Elections municipales, qui a peur des électeurs ?


voteNous l’avions dit, (https://ambertaucentre.org/2012/09/14/reforme-territoriale-quest-ce-qui-nous-attend/ , https://ambertaucentre.org/2012/11/22/elections-a-municipales-de-2014-le-seul-du-scrutin-de-liste-a-1000-habitants/) cela se confirme : le projet de loi en cours de discussion prévoit bel et bien la suppression du panachage pour les communes au dessous de 1000, voire de 500 habitants, et ce avec le soutien de l’Association des maires ruraux et de Jean-Marc Boyer, le leader du groupe d’opposition au Conseil général : « dans les petites communes le panachage est une imbécilité, c’est souvent du n’importe quoi avec des gens qui se défoulent, rayent des noms pour mettre celui de la grand-mère ou de l’idiot du village. On passe alors un temps fou au niveau du dépouillement ». (La Montagne, 21 février 2013)

Imbécile = personne dépourvue d’intelligence (Le Larousse)

Cela à le mérite d’être clair. La question sera abordée bien sûr dans le cadre d’Ambert au centre, mais le débat concerne tous les électeurs : pourquoi faire aussi peu confiance aux électeurs dans leurs choix ? Pourquoi laisser sous-entendre qu’ils sont incapables de faire un choix « intelligent » ?

Pour ma part je dénonce avec la plus absolue vigueur ce coup portée à la démocratie locale, qui conduira inévitablement, et on s’en étonnera ensuite à détourner les électeurs des urnes.

Mais c’est peut-être le but recherché, pour laisser la gouvernance (manière de gérer, d’administrer – Le Larousse) à ceux qui s’autoproclament « intelligents » ?

Votre avis sur la question :

5 réponses à “Sondage : Elections municipales, qui a peur des électeurs ?

  1. A mon avis, ce n’est pas tant la peur des électeurs que de la concurrence partisane qui semble en cause.
    La possibilité de panacher et de se fabriquer dans l’isoloir un conseil municipal date de 1983 si j’en crois le site « politiquemania » ( http://www.politiquemania.com/modedescrutin-municipales.html ).
    Je sais qu’il est également possible de produire des candidats « hors liste » ou des listes incomplètes.
    Pour comprendre l’enjeu, il serait intéressant de connaître le nombre de communes de moins de 3500 habitants, d’évoquer les difficulté à recruter des candidats, surtout sous une étiquette affichée (quelle qu’elle soit) sans oublier les difficultés de promouvoir la parité H/F, sans oublier le ressentiment du candidat potentiel ou de l’électeur qui se retrouvent courtisés par les grandes formations au moment des présidentielles puis largement oublié dans l’attribution de subventions au motif qu’à somme égale, dépenser dans un bassin de vie plus dense est plus efficace (en efficacité et en notoriété pour le futur candidat départemental ou régional voire parlementaire …).
    Enfin, il ne faut pas oublier qu’imposer une liste non biffable est une façon facile d’exiger des alliances serviles avec de plus petites formations, trop contentes d’être intégrées aux équipes municipales mais sans possibilité d’imposer un thème ou une orientation spécifique …

    • beaucoup de choses dans ce commentaire. Difficile d’entamer ici le débat à cette échelle (j’ai un autre blog qui pourrait l’accueillir). Par contre, je pense qu’il faut éliminer quasi totalement la dimension politique (au sens des formations politiques) dans la grille de lecture des constitutions de listes.

  2. Lorsque l’on examine les changements de mode de scrutins, les changements de circonscription, dans notre histoire, on remarque tout d’abord qu’ils interviennent régulièrement avant des élections que la majorité ne place imagine, pour telles ou telles raisons, perdues et pensent qu’en changeant un petit quelque chose là ou là, elle va conforter ses positions.
    A chaque fois c’est l’inverse qui se passe et à chaque fois les mêmes reviennent à l’attaque avec les mêmes idées sur ce processus. C’est à désespérer, non pas des électeurs mais des intelligences supérieures en charge de notre destin, qui est loin d’être commun.
    Qu’elle peut être la raison de ce changement pour ce qu’il est convenu d’appeler les moyennes et les petites communes?
    Veut-on constituer un bloc monolithique, je ne veux voir qu’une seule tête et rien qui dépasse disait le caporal à ses troupes, mais si nous avons ce bloc qui se constitue dans nos communes qui va diriger, qui va donner les ordres de faire ou de ne pas faire. La chance que nous avons dans nos communes rurales c’est encore de savoir ce que signifie l’intérêt général, c’est de réussir à regrouper des femmes et des hommes qui n’ont pas obligatoirement les mêmes idées, mais qui étant près du terrain savent eux ce qu’est l’intérêt de tous. Vouloir s’efforcer d’évincer l’électeur au profit d’une je ne sais quelle intelligence supérieure, montre à quelle point notre démocratie est malade.
    La peur ne supprime pas le danger et la peur ne change pas le vote des électeurs.

    • tout à fait !

      Comme quoi on peut tenir un discours politique de qualité sans être démagogique.

    • le problème c’est la constitution de la liste, que cherche -t-on? le pouvoir personnel ou une équipe compétente? là est la démocratie.
      La personne qui constitue la liste a le choix de faire un « bloc monolithique » ou pas, et dans nos petites communes, il est plus facile d’oublier l’étiquette politique et constituer une liste avec des personnes compétentes.
      Ayant vécue depuis les année 80 les dépouillements des élections municipales à Arlanc…. je comprends la réaction de M Boyer….et bien souvent la conséquence de la « stupidité » de quelques électeurs fait q’un conseil municipal est ingérable
      l’électeur aux municipales devrait choisir une liste et non pas des noms…il assumera le choix d’une équipe qui gouvernera sa commune…
      Aux personnes qui constitueront des listes de faire en sorte que ces listes soient « démocratiques ».

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.