Galerie

Ambert au centre sur le terrain (2) : Olivier DELORME, compte-rendu de réunion.


hopital3Nous vous l’avions promis, le voilà : il s’agit du compte-rendu de la réunion qui a permis aux membres d’Ambert au centre de s’informer « en direct » sur l’état d’avancement du projet d’établissement de l’hôpital de Thiers-Ambert (https://ambertaucentre.org/2013/04/18/ambert-au-centre-sur-le-terrain-2-olivier-delorme-lhopital-dambert/)

Hôpital de Thiers-Ambert : bilan d’étape sur le projet d’établissement.

Le docteur Olivier Delorme, comme nous l’avons déjà dit dans ce blog a mis en perspective l’évolution de l’établissement ambertois et ses perspectives de développement.

Vision clairement offensive de l’avenir de l’établissement pour Olivier Delorme. Nous avions senti depuis quelques mois le changement d’image de l’hôpital, nous comprenons mieux désormais pourquoi : les énergies rassemblées, de l’ARS aux différents personnels de l’établissement en passant les professionnels de santé de ville et les élus,  convergent vers la pérennisation de l’activité autour des services répondant aux besoins de la population du territoire.

L’échange a été d’autant plus riche qu’un certain nombre d’adhérents de l’association, à commencer par Jean Aulagnier, connaissent également bien le dossier pour avoir eu à le gérer dans les dernières années.

On retiendra notamment :

–          Que la qualité des soins est identique dans tous les établissements accrédités de France, dont les hôpitaux de Thiers et d’Ambert. Le discours de l’institution semble évoluer par rapport aux petites structures plus humaines (« C’est pas l’usine ! »). L’augmentation du nombre de patients, de 7500 à plus de 9500 passages aux urgences en trois ans, est un signe fort de cette reconnaissance retrouvée ; comme l’installation de professionnels (orthodontie) aux portes mêmes de l’hôpital.

–          L’amélioration de la situation financière de l’établissement suit : l’équilibre budgétaire devrait être atteint en 2014.

–         La réflexion sur  la volonté d’optimiser l’utilisation des locaux en fonction des nouvelles orientations :

o   les consultations externes pourraient être regroupées dans l’ancienne maternité.

o   Les courts séjours dans l’ancien bâtiment de chirurgie (environ 40 lits)

o   les Soins de Suite et Réadaptation (convalescence) dans l’actuel bâtiment de médecine (environ 46 lits)

–          Le développement des investissements : échographie (comme évoqué dans un article précédent) ; l’arrivée d’un scanner permettrait par ailleurs des économies de fonctionnement, en particulier au niveau des déplacements des malades.

hopital4

–          L’évolution des services :

o   La fréquentation du service d’urgence est en augmentation, notamment la nuit.

o   La rénovation du Pré Bayle tient le calendrier et les coûts programmés.

o   Le développement d’un espace clos pour les malades d’Alzheimer au sein du Pré Bayle,  et la demande de places supplémentaires pour le Centre d’Accueil de Jour pour les patients Alzheimer (CLARA), afin de soulager les familles.

o   Les interventions de professionnels extérieurs se diversifient et il faut développer la communication sur cette offre supplémentaire (« Est-ce que ça se fait à Ambert ? »).

o   Les demandes pressantes dans le domaine de la psychiatrie et de l’addictologie ont été entendues, la mise en place d’une chambre fermée pour les situations aiguës aux urgences est même prévue.

o   Le développement de l’Hospitalisation à Domicile (HAD), qui peut concerner jusqu’à 6 à 7 patients, est un service de l’hôpital qui a vocation à faire intervenir principalement les médecins de ville et les infirmiers libéraux.

o   Les activités liées à la gériatrie connaissent une véritable explosion : le développement de la mise en réseau des professionnels est évident; l’activité de court séjour gériatrique (bilan de santé et de situation sociale des personnes âgées, sur quelques jours) est en pleine expansion

Des questions ont été posées autour de la radiothérapie (service trop lourd à mettre en œuvre sur Ambert) et de la rééducation (des stagiaires commencent à venir dans l’établissement ; un poste d’aide-soignante, assistante de motricité,  chargée de pratiquer l’aide à la marche, l’accompagnement à la rééducation a été créé.)

D’autres questions ont porté sur les possibilités d’économie, autour du « dossier patient informatisé » et de la simplification de la liaison avec les médecins de ville, dont l’association au développement de l’hôpital est une évidence pour le Docteur Delorme. La consultation pour un logiciel adapté est en cours, et sa mise en oeuvre aboutira fin 2013

La pérennité de l’établissement semble assurée aux seins de systèmes plus larges (Thiers-Ambert-Vichy ou Riom-Issoire-Clermont) en garantissant une sécurité optimale des patients sur le territoire : avec le SMUR, c’est l’hôpital qui se rend auprès du patient : l’objectif des 20 mn est proche d’être tenu.

Au final un échange très instructif pour les élus et futurs élus de l’association, qui sauront désormais mieux trouver leur place au sein de cette structure, essentiel pour l’avenir de ce territoire. Merci Olivier Delorme !

2 réponses à “Ambert au centre sur le terrain (2) : Olivier DELORME, compte-rendu de réunion.

  1. Pingback: Désignez l’article de l’année 2013 sur le blog Ambert au centre | Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

  2. Pingback: Hôpital d’Ambert : utilisons-le ! Un bilan plus qu’encourageant. | Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.