Galerie

Carrière de Tonvic : des gars qui savent manier le vocabulaire…


Photo prise le 17 juillet 2013 à 15 h 20...

Photo prise le 17 juillet 2013 à 15 h 20…

  • Monsieur VIGIER, de la DREAL, dans son rapport préalable à l’arrêté préfectoral, reprenant les éléments fournis par la société PORTAL écrit :

« Enfin, pour supprimer toute nuisance sonore en période estivale, le porteur de projet s’engage à ne pas exploiter la carrière (pas d’extraction de matériaux, ni tirs de mines, pas de concassage/broyage) entre le 1er juillet et le 31 août. La non-exploitation du site en période estivale est un gage de tranquillité pour les riverains du site ».

DREAL, Michel VIGIER, rapport préliminaire, page 22

  • Dans l’arrêté la Préfecture du Puy de Dôme rappelle :

 » Aucun travaux d’extraction et de traitement des matériaux ne seront exécutés durant les mois de juillet et août. »

Préfecture du Puy de Dôme, d’arrêté préfectoral du 2 février 2012, page 5

  • dans le cadre du recours au tribunal administratif par l’ARPECT, la société Portal rédige un mémoire en réponse au sujet des nuisances sonores, en particulier en période estivale :

« A ce sujet la SARL PORTAL rappellera qu’elle s’est engagée pour permettre au Moulin de Pacros, de pouvoir fonctionner de manière optimale en période touristique, de ne pas exploiter pendant cette période »

(Christelle EYRAUD, avocat, maître de conférence de droit, mémoire en réponse , page 4, pièce inscrite au Greffe du TA de Clermont-Ferrand sous le numéro 12525.)

Alors la SARL PORTAL, prise en flagrant délit de mensonge ? Que nenni, lisez bien entre les lignes : « exploiter » ça ne veut pas dire charger des camions toute la journée avec des produits de la carrière, nuance…

  • Bon, le dictionnaire Littré définit « exploitation » comme le fait de « Faire valoir, tirer le produit. », mais Emile Littré c’est un crétin en carrière…
  • Bon,  dans le mémoire en réponse cité plus haut, la société PORTAL définit exploitation comme concassage, stockage et circulation de véhicules (CAA Marseille 6 décembre 2010 n° 08MA02272) mais si en plus il faut prendre en compte les Marseillais…
  • Bon, l’année dernière, exploiter, c’était synonyme de ne pas aller du tout dans la carrière, mais l’année dernière, il y avait des soucis vis-à-vis du tribunal administratif… maintenant que les bouseux ont été châtiés, on peut y aller…
  • Bon, en les riverains pourraient être sensibles au fait que, histoire de faire plus discret, par moment, les travaux ont lieu au petit matin…

Finalement, entre un gars qui jure qu’il va inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année et que la crise est derrière nous et un gars qui jure qu’il n’exploite pas mais qu’il met juste des cailloux dans des camions, – tout en allant faire concasser et broyer au 4 routes, là où il n’y qu’un seul voisin proche, la différence est faible : le premier et le second nous prennent pour des « jambons ». Et je ne parle même pas du troisième et du quatrième gars qui écrivent qu’une carrière fait moins de bruit qu’une exploitation agricole, eux, ils sont hors concours et font rigoler tout le monde.

je concasse, tu concasses, je broies, tu broies, au 4 routes...

je concasse, tu concasses, je broies, tu broies, au 4 routes…

La SARL PORTAL a du bon : elle nous montre qu’il existe hors de la politique le même type de comportement, que je vous laisse le soin de qualifier. Ce qui est rassurant c’est que le contexte est de moins en moins favorable à cela… profitez-en, messieurs, profitez-en bien, mais profitez-en vite…

11 réponses à “Carrière de Tonvic : des gars qui savent manier le vocabulaire…

  1. Aviez-vous un huissier avec vous pour la photo … histoire de faire officiellement constater et permettre le recours en référé pour tout faire arrêter … avec astreinte par jour constaté ?

    • bonsoir,
      Et merci pour le suivi de cette affaire. La situation est particulièrement vicieuse, dans le sens où la DREAL, par la rédaction de l’arrêté a permis ce type d’activité.
      De mon point de vue, la seule faille réside dans le fait qu’il s’agit d’une définition impropre du terme d' »exploitation », définition d’ailleurs contredite par une jurisprudence de la CAA de Marseille qui inclut, bien évidemment tout usage de véhicules dans la notion d’exploitation.
      Bon, mais comme on dit ici, on n’est pas à ça près… et l’avis du CAA de Lyon faisant suite à l’appel de l’association permettra, je pense de clarifier les choses.
      A bientôt, avec mes salutations livradoises, les plus cordiales.

  2. laisser travailler les entreprises

    • Bien sûr, vous avez raison : les entreprises sérieuses et respectueuses des voisins et de l’environnement, non seulement il faut les laisser travailler mais en plus il faut les aider à se développer : c’est ce que je fais sur Marsac au maximum.
      Par contre, pas de place pour les autres.

  3. Bonjour Monsieur le Maire,

    Sans vouloir prendre partie, j’exerce moi même une activité professionnelle sur votre commune. Nous avons un petit désaccord concernant un chemin communal qui aboutit dans ma propriété. Rien de grave si ce n’est qu’aucune mesure de sécurité n’a été prise depuis 8 ans que j’exerce sur les lieux, et malgré un courrier datant de 2009 et divers entretiens. Vous parlez de nuisances sonores dû à l’activité de la carrière pour les proffessionnels du tourisme…. J’entends bien celà, mais alors comment se fait il que vous choisissez justement la période estivale pour mettre en place des travaux de terassement et de débroussaillage à 2 pas, allez va pour 5, de mon lieu d’activité ???? Je crois savoir aussi que vous deviez mettre un panneau de voie sans issue pour éviter aux véhicules de passer, je crois savoir qu’il est commandé depuis………longtemps.

    Ceci dit je suis heureuse de constater que vous participez au développement des activités touristiques, dont je fais partie me semble t il, sur votre commune. J’espère pouvoir en profiter prochainement à moins que je ne sois pas du bon côté de la montagne.

    Bien cordialement,

    • Bonjour Christine,

      Je valide ce commentaire, même si le canal de ce blog n’est certainement pas le meilleur moyen d’échange dans ce contexte – mairie de Marsac et non pas association « Ambert au centre » – . En effet, les observations faites montrent bien les difficultés qu’il peut y avoir pour passer de la théorie à la pratique dans une commune, y compris lorsque chacun fait le maximum pour faciliter les choses : il faut savoir reconnaître ce qui ne fonctionne pas bien chez soi pour critiquer les autres…

      L’expérience montre que, souvent, lorsqu’une situation part mal du départ, jusqu’au bout on « traîne » des difficultés et/ou des maladresses ou des incompréhensions. Malheureusement, on cumule ici, en effet, les difficultés. Et les échanges un peu vifs parfois, ne font pas se dérouler les choses mieux dans ces circonstances.

      J’en profite pour saluer le travail d’animation réalisé, que la dernière porte ouverte – à laquelle je n’ai pu assister, étant au conseil national du MoDem – a mis en évidence de belle manière à en juger par les échos et les photos de Roger Jourdain.

      Quant au panneau, il est arrivé et même payé…

      Bien cordialement.

      Michel Sauvade.

  4. é du coup pour élargir une route ,faut prendre la pierre ou ??

  5. Pdt. ARPECT
    Bien vu Michel! Effectivement on prend les riverains pour des imbéciles. Que la DREAL soit passée experte dans le maniement du vocabulaire, soit!, mais c’est bien là son seul domaine d’expertise.
    Monsieur VIGIER n’a toujours pas compris l’intérêt des études préalables et c’est bien dommage, parce que l’on découvre les problèmes au fur et à mesure.
    Ainsi la capacité aquifère du massif, signalée par l’ARPECT dès le début de l’exploitation s’avère exacte, puisque la partie profonde de la carrière est actuellement devenue une piscine glauque. Cette rétention d’eau qui percole et pollue actuellement le fossé risque d’entraîner une pollution des ruisseaux et des captages voisins. Si des études préalables avaient été engagées, l’arrêté préfectoral aurait dû prendre en compte cet aspect et proposer une parade au risque de pollution.
    Pour répondre à l’interrogation de « VF », les matériaux de bonne qualité ne manquent pas dans la région, où l’on dénombre au moins 3 autres exploitants capables de proposer des granulats pour la réfection des chaussées, sur le canton d’Ambert.

  6. Bonjour Michel,
    Je vois que mon nom est cité dans le post. Merci pour tes appréciations…
    J’en profite pour te signaler que je viens d’être « sacré » par la très sérieuse Photographic Society of America(ou PSA) des USA « Best of 2012-2013 Individual Portrait Competition photographer » en international. Autrement dit, si l’on sait que la PSA est le plus grand organisme mondial qui classe les photographes internationaux, I am the Champion of the World in Studio Portrait. Je suis d’autant plus content que j’ai battu les plus grands photographes(même pro) américains sur leur propre terrain. Les ricains: connaissent pas Ambert, tout juste la France, mais Roger Jourdain ils connaissent 😉 Eh eh, à Ambert il y a des champions, n’est-ce pas? Bon, mais c’est sûr que La Montagne et autres canards-> bouhhh, ils s’en fichent.
    Pour illustrer mes dires, clique ci-dessous. C’est la galerie du classement final après les 3 rounds. L’ensemble des 3 rounds comptait plus de 1500 photographes internationaux. Amitiés.
    http://www.psa-photo.org/index.php?pid-portrait-best

  7. tu n’as pas les chevilles qui enflent?

  8. Pas du tout, car ce n’est pas le premier titre de ce type. Et vous? FERRAND qui, FERRAND quoi?

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.