Galerie

Rapprochement MoDem-UDI : Ambert au centre à l’avant-garde.


centreNous l’avons toujours dit et écrit : le travail collectif, rejetant les extrêmes tellement présents ici, est indispensable. C’est pourquoi l’association Ambert au centre s’est construite autour de cette logique, reprenant la voie ouverte par Jean AULAGNIER ou Georges CHOMETON.

Les élections cantonales d’Ambert en 2011, fondatrices pour nous, ont montré que nous pouvions incarner l’alternance en Livradois-Forez,  mieux que le PS ou l’UMP, trop retranchés dans leur « camp », et rejetés par la majorité de l’électorat (http://ambert2011.net/2011/03/20/20-mars-premier-tour-les-resultats/).

Les statuts de l’association se fondent sur le rassemblement dans  « le respect des valeurs centristes » (https://ambertaucentre.org/lassociation/les-statuts-de-lassociation/) ; s’y retrouvent, avec Philippe DUPARC, conseiller départemental de l’UDI et moi-même, conseiller national du MoDem, des adhérents ou des sympathisants de ces mouvements, voire de simples « engagés ». Un point commun à tous, l’implication forte dans la vie collective locale. Demain, après les municipales, il est clair que nous serons encore plus nombreux à occuper des responsabilités locales, à construire en commun l’avenir de ce territoire.

Ce n’est pas un hasard si André Chassaigne – dont le sens politique n’est plus à démontrer –  fait des pieds et des mains pour sauver ce qui peut encore l’être à Ambert, appelant à la rescousse Christian Chevaleyre et d’autres… oubliant que c’est lui, député, qui a placé aux manettes ceux qui y sont actuellement avec le bilan que l’on sait.

François Bayrou vient d’écrire aux adhérents et sympathisants du MoDem :

Chers amis,

En cette période de rentrée, je veux faire le point avec vous sur la situation politique, notamment les évolutions possibles dans l’espace du centre, et vous inviter à notre université de rentrée, qui sera particulièrement cette année un moment de débat très important.

Depuis plus d’une décennie, je me bats pour que les familles du Centre acceptent de se réunir.

Il y a un an, le 4 octobre 2012, je vous écrivais : « Le centre ne pèsera dans la vie politique française que s’il accepte une démarche d’unité entre tous ceux qui croient dans son avenir. Un regroupement du centre droit se forme. Nous pouvons parfaitement travailler avec lui car nombre de ceux qui le composent ont eu des liens avec nous, même s’ils ont choisi un autre chemin. Nous sommes donc ouverts à un partenariat entre le Modem et l’UDI. »

Je n’ai pas changé d’avis depuis cette lettre et j’ai répété, à de multiples reprises, cette affirmation.

C’est d’autant plus nécessaire et frappant que le Centre est, sur l’échiquier politique français, la seule famille divisée dans son organisation alors qu’elle est unie sur les idées, les autres étant unies dans leur organisation, alors qu’elles sont profondément divisées sur les idées !

Cette perspective de rapprochement, sous l’effet de la nécessité, a progressé dans les esprits. Chacun a pu vérifier qu’il était difficile, si nous restions divisés, non pas de se faire entendre, mais de peser sur les événements.

Pendant les vacances, de nombreux responsables de nos familles politiques séparées m’ont adressé des messages positifs en ce sens. La semaine dernière Jean-Louis Borloo, président de l’UDI, s’est fortement engagé dans le même sens.

Je suis arrivé à la conclusion que ce rapprochement, impossible hier, devenait possible aujourd’hui.

Bien sûr, ce mouvement n’est pas achevé. Il reste à préciser la démarche et à réfléchir à la mise en œuvre. Mais, pour moi, il s’agit d’une démarche de fond, sur le long terme, non pas seulement pour les mois qui viennent, pas seulement pour une élection, mais pour une génération. C’est la solidité et la détermination qui m’importent.  »

Ici, nous n’avons pas attendu des propositions venues « d’en haut », mais avons fait vivre notre volonté de rassemblement. Demain, nous accueillerons l’UDI ici dans une manifestation d’importance, comme nous avons accueilli il y a quelques mois Marc FESNEAU, secrétaire national du MoDem (https://ambertaucentre.org/2013/01/23/le-rassemblement-pour-les-municipales-au-coeur-du-seminaire-du-modem/) ou plus récemment Jean LASSALLE (https://ambertaucentre.org/2013/09/05/ambert-au-centre-et-jean-lassalle-main-dans-la-main/).

La voix du Livradois-Forez sera portée à l’Université de rentrée du MoDem, comme dans les instances de l’UDI ou auprès du Conseil général et du Conseil régional. Désormais, on connaît notre région au delà de ses frontières et l’Association Ambert au Centre est fière d’en être le porte-parole.

 

5 réponses à “Rapprochement MoDem-UDI : Ambert au centre à l’avant-garde.

  1. Une bonne nouvelle éclaire cette rentrée, le centre se recompose. Pour faciliter le travail des opposants, je leur propose ce petit tour des plaisanteries sur le centre :
    -au centre il y a le trou du cul
    -lorsque le centre se réunit c’est dans une cabine téléphonique
    -Borloo c’est un kangourou, un coup il est là, un coup il n’y est pas
    -je m’abstiendrai sur le basque lui aussi bondissant
    -CHRAZ d

  2. Ce n’est pas le complot international qui m’a coupé mais windows update

    CHRAZ l’autre soir a mis en exergue que l’ont peut se moquer en direct devant lui d’un maire centriste sans aucune conséquence.

    Soyons plus sérieux,

    le centre n’est pas comme la gauche et la droite le pensent, une force de soutien pour l’un ou pour l’autre, le centre va s’appuyer sur l’UMP et le PS pour mener une nouvelle politique. Une politique non pas basée sur une idéologie mais sur le pragmatisme qui manque tellement aux uns et aux autres. Il y a à l’UMP de bonnes idées et il y a au PS de bonnes idées, sauf que les uns sont tirés par le front national et les autres par le front de gauche. Comment voulez vous ma bonne dame que l’ont réussisse à faire quelque chose avec des gens qui sont bloqués dans leur sectarisme.
    Je rappelle aux uns et aux autres que l’histoire est pleine d’extrémistes de gauche et de droite qui voulaient conduire le peuple au bonheur suprême et qui l’ont amené vers le malheur le plus intense. Je ne donnerai pas de nom,je suis au centre, mais vous les connaissez tous. Cela n’a aucun intérêt de s’appesantir sur le sujet.
    Le centre permet de prendre ce qu’il a de mieux des deux côtés de l’échiquier, les bonnes idées ne sont ni de droite ni de gauche, elles ne sont que bonnes idées.

    Vous êtes au centre mais vous ne le savez pas car ils vous expliquent toujours que nous sommes au 19ème dans un combat idéologique. En nous mettant face à cet arbre qui cache la forêt, ils font tout pour que vous ne voyez pas la réalité de leurs manœuvres qui n’ont qu’un seul but conserver le pouvoir avec leurs avantages. On critique BORLOO d’avoir participé au gouvernement de l’UMP, le centre tente toujours de faire avancer les choses en appliquant ses idées, qui peut contester le travail fait au ministère de l’écologie. Vincent PLACE lui même a dit que BORLOO avait fait plus pour l’écologie que le gouvernement actuel, qui je le rappelle gouverne avec les écologistes.

    La force du centre c’est de faire avancer ses idées sans aucun sectarisme.

    Lorsque l’on regarde l’échiquier politique du moment, on s’aperçoit que cela ressemble fortement a une situation déjà croisée. Rappelez vous en 1974, un homme à la tête d’un petit parti a réussi à gagner les présidentielles en s’appuyant sur des hommes de droite, de gauche et sur des hommes de valeurs de la société civile. Il faut reconnaître que N. SARKOZY a tenté cette approche, il avait simplement oublié qu’il était un homme de droite et ses amis se sont fait un plaisir de le lui rappeler.

    Seul un centriste peut mener cette politique car aucun sectarisme ne peut lui être rappelé ou reproché.

    Cette région, il n’y a pas si longtemps votait au centre et puis de dérive en dérive elle a quitté sa famille originel pour ouvrir ses bras aux nouveaux colporteurs d’une parole qu’il est agréable d’entendre. Sous couvert de fraternité contre l’individualisme forcené, ce verbe nous chante les louanges d’un monde meilleur, mais si l’on y regarde de plus près on s’aperçoit que ces colporteurs ont les paroles mais cachent la véritable musique.
    Ils vous chantent les paroles que vous voulez entendre et dès qu’ils dirigent l’orchestre, une nouvelle musique transparaît et là on commence à se poser des questions sur leurs intentions réelles.

    Pourquoi les hommes du centre ne feraient pas de même? Pour une simple raison que le centre à une gauche et une droite et qu’il ne peut pas changer la musique en arrivant aux responsabilités ils sont obliger pour jouer la partition d’être en accord. Je le concède, ils ne sont pas plus vertueux que les autres. Leur seul vertu c’est d’être au centre et d’avoir réellement mis l’humain au centre de leur projet.

    Pour finir on ne peut dire qu’une seule chose bon retour dans la famille François.

  3. Alliance, recomposition du centre … Ah, Ah, Ah !
    Sérieusement, au-delà de la qualité des intervenants et candidats, comment allez-vous tenir cet effet « grand écart » quand il existe ce type de déclarations (blog http://www.soultani-vigneron.com/ d’une élue locale qui n’est pas de chez vous, histoire de ne pas fiche la zizanie …) et que durant des années les membres de l’UDI ont été membres d’un gouvernement dont vous avez eu l’occasion de dire tout le mal qu’il faisait ?!

  4. Ou est le problème? le PS fait bien des alliances avec l’extrême gauche. Des gens du PS ont même versé leur obole à l’UMP pour que ce parti poursuive son existence, alors?

  5. Le problème n’est pas exclusif au Modem envers l’UDI. Votre référence au PS n’est donc pas un soucis pour moi.

    L’UMP, sous la gouvernance Sarkozy, a tout simplement cassé le modèle politique et social du pays … trois fois rien.
    Des projets de lois ont été soumis aux professionnels avant discussions parlementaires avec le papier à en-tête d’organisations syndicales patronales, le droit constitutionnel a été « optimisé » au profit de quelques uns et le parlement s’est transformé en chambre d’enregistrement et je ne parle même pas des arrangements avec le droit pénal, « toiletté », le régime de la garde à vue …
    Et avec cela, voici l’UDI, financée par des fonds UMP qui se présente comme le chantre du changement, de l’humanisme, bla bla bla, après avoir participé sans barguigner au-dit gouvernement … aucun scrupule.

    Concernant la participation de l’extrême gauche avec le PS, il y a l’habitude des alliances entre le PCF et le PS. Et après, le NPA ? Dans ses 3 formations, la doctrine est identique, hors l’aspect « Révolution des grands soirs » pour le PS. Il n’y a pas dans ces extrêmes un certain goût pour le racisme que colporte une grosse frange de l’UMP et le FN.
    Ce n’est pas parce que le mot « extrême » est appliqué aux formations à la marge de la gauche et de la droite qu’il y a « identité ».

    Pour finir, concernant le redressement des comptes de campagne de la dernière présidentielle, il est absolument incroyable que des gens aient payé pour un risque pris par un homme, et son équipe, par ailleurs caution de l’emprunt bancaire … Celui-là même qui veut que chacun prenne ses responsabilités …

    Pour conclure, votre intervention relève, à votre convenance, de la mauvaise foi ou de l’ignorance.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.