Galerie

Emploi : « Travailler et vivre en Livradois-Forez », une démarche comme on l’aime ici.


Décidément une belle semaine pour l’emploi en Livradois : après la réunion de mardi (https://ambertaucentre.org/2014/02/18/emplois-nous-avons-besoin-de-vous-en-livradois-forez/) nouvelle rencontre autour de Corinne Simon, des services de l’Etat et de l’association « Travailler et vivre en Livradois-Forez ».

WP_20140221_001[1]

Cette association a été créée en 2013 à l’initiative de Gilles DUISSARD, patron de 2CA, l’entreprise arlancoise (http://www.2ca.fr/index.php) et d’autres professionnels de l’arrondissement :  Objet : développer un réseau de chefs d’entreprises, de responsables du secteur marchand ou non marchand, d’associations avec pour vocation première de favoriser le développement des entreprises et de leurs projets, de l’emploi en général et du territoire sur lequel les entreprises se situent. Siège social : Chambre de Commerce et d’Industrie du PDD, Date de la déclaration : 1er février 2013. » On y retrouve les « grandes » entreprises locales : Omerin, Plastelec, Sanofi, 2CA, Compte R. mais aussi l’Hôpital d’Ambert entre autres.

L’initiative mérite d’être soulignée : une charte rassemble ces créateurs d’emplois pour recruter en commun sur l’arrondissement, en communiquant mieux, en se coordonnant. Nous avions découvert cette volonté de se rassembler à Thiers, lors de la campagne des présidentielles, avec Jean LASSALLE : http://la5emeaucentre.org/2012/04/17/85/ ; à Ambert c’est une excellente chose.

L’apport du Fonds de revitalisation mobilisé par la sous-préfète a permis d’établir un premier budget et d’engager plusieurs opérations décisives :

  • le lancement à la mi-mars d’un site internet permettant de présenter le territoire, mais aussi de déposer des CV.
  • une opération de recrutement qui a rassemblé plusieurs dizaines de candidats : des entretiens sont en cours pour recruter 14 ou 15 CDI au niveau CAP et/ou BacPro.
  • Une formation lourde en partenariat avec le GRETA et les services du Rectorat qui associera un socle commun, des modules spécifiques ainsi que de l’enseignement général : la chaudronnerie, la consuite de systèmes, la productique et le drapage ont été sélectionnés dans un premier temps. La formation qualifiante accompagne donc la signature du CDI.

On retiendra tout particulièrement l’état d’esprit qui se dégage de cette action très concrète et d’autant plus efficace : la volonté des partenaires de conduire une vraie politique économique cohérente de territoire, reposant sur des valeurs communes. Cela peut déboucher sur près de 30 CDI par an pour les années qui viennent, tout autant pour des jeunes que pour des « quinquas ».

Ce projet semble, entre autres aux yeux du Rectorat comme représentatif d’un état d’esprit « ambertois », et c’est bien, même si on trouve des démarches similaires sur l’agglo du Grand Clermont. Il souligne également le caractère éminemment industriel de ce territoire, que l’on ignore ou sous-estime trop souvent. Pourtant l’ambition est ici clairement plus que nationale, souvent européenne voire mondiale.

Touche piquante, le député du Front de gauche entouré par les « pointures » de l’industrie locale avait de quoi réjouir, après Hollande et les patrons de la Sillicon Valley… de quoi « découvrir des chefs d’entreprises qui aiment leur pays… » ; c’était bien le moins qu’on pouvait espérer, même si le côté « découverte » peut étonner. On n’insistera pas sur « la dentelle », « l’ADN local » et la référence à Mandela, à la limite du sujet…

« L’avenir n’est pas forcément ailleurs« , « Travailler ensemble« , « Bon sens paysan« , « conjuguer les initiatives individuelles » autant de propos que nous aurions pu tenir – et que nous tenons –  dans les réunions d’Ambert au centre. C’est d’ailleurs cette position en retrait des élus locaux qui peut être regrettée ici.

Si certains doutaient encore, la visite de l’entreprise OMERIN qui a suivi, était révélatrice d’une ambition à la hauteur du territoire. retrouver le site sur http://www.groupe-omerin.com/FR/index.php4

Rassurons Gilles DUISSARD, à Ambert au centre, nous sommes partants :  nous qui avons aussi pour vocation première de favoriser le développement des entreprises et de leurs projets, de l’emploi en général et du territoire peut-on adhérer à ce projet ? Félicitations en tous cas, clairement : à une époque où faire de la politique devient presque honteux ce qui se fait là, c’est de la politique, de la vraie.

Une réponse à “Emploi : « Travailler et vivre en Livradois-Forez », une démarche comme on l’aime ici.

  1. Pingback: La Forie : priorité absolue à l’économie et à l’emploi. | Valérie PRUNIER / Claire RICHARD, Michel SAUVADE / Daniel BARRIER, vos conseillers départementaux pour vivre et travailler ici

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.