Galerie

Municipales 2014 : plus de pièce d’identité indispensable dans les communes de moins de 1000 habitants


la_poste_neuneuLe gouvernement actuel nous a habitués à l’amateurisme le plus complet, mais là le record est battu ! – pour l’instant –

Alors que les élus rouspètent depuis des semaines sur les pièces d’identité, alors que le gouvernement a dépensé des sommes folles en communication sur l’obligation de présenter une pièce d’identité dans toutes les communes, alors que les services préfectoraux se battent comme des morts de faim pour faire passer le message, le Ministère de l’Intérieur à 4 jours du scrutin fait machine arrière pour les communes de moins de 1000 habitants.

On pourrait se dire qu’il vaut mieux tard que jamais, mais là, franchement on reste sur son cul. Peut-être que dans les deux jours qui viennent le mode de scrutin va être modifié, ou peut-être encore que finalement on va voter à un autre moment. Avec des zozos pareils, désormais tout est possible.

Un conseil : amener quand même une pièce d’identité si vous en avez une. Et jusqu’à présent ELLE DEMEURE OBLIGATOIRE DANS LES COMMUNES DE PLUS DE 1000 HABITANTS.

Une conclusion s’impose : quand on a un tel gouvernement de guignols , il y a une priorité absolue : en changer. Nous nous y emploierons et nous vous invitons à nous rejoindre pour le faire.

http://www.puy-de-dome.gouv.fr/vote-dans-les-petites-communes-a3884.html

Communiqué de presse de l’AMF ce jour à 15 h 42 :

/COMMUNIQUE DE PRESSE / COMMUNIQUE DE PRESSE

Municipales : l’AMF se félicite que les électeurs des communes de moins de 1 000 habitants puissent voter sans pièce d’identité

L’Association des maires de France a été entendue !

Un décret en Conseil d’Etat annulant l’obligation de présentation de titres d’identité pour les électeurs des communes de moins de 1000 habitants va en effet être publié demain au Journal officiel. Dans une lettre adressée au président de l’AMF Jacques Pélissard ce jour, en réponse à son courrier du 12 février dernier, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a confirmé que « ce seuil de 1 000 habitants correspond à celui à partir duquel s’applique le scrutin de liste. Ainsi, dans toutes les communes dont le conseil municipal est élu au scrutin majoritaire, soit 26 950 communes, aucune pièce d’identité ne sera exigée. A l’inverse, dans les 9 814 communes de 1 000 habitants et plus, tout citoyen présentera au moment de son vote une pièce d’identité, ce terme étant compris dans une acceptation très diverse».

L’AMF se félicite de cette décision du ministre de l’Intérieur qui va permettre à de nombreux électeurs de pouvoir exercer leur droit de vote, en toute légalité.

En effet, dès le mois de janvier dernier, de nombreux élus ainsi que les associations départementales de maires avaient fait part à l’AMF de leurs inquiétudes sur ce sujet. Dans son courrier du 12 février dernier, Jacques Pélissard s’était fait le porte-parole des maires des communes rurales auprès du ministre de l’intérieur pour l’alerter sur la crainte que de nombreuses personnes âgées, et particulièrement des femmes, ne puissent voter du fait des règles édictées par le décret du 18 octobre 2013 et l’arrêté d’application du 12 décembre 2013. Certains citoyens ou citoyennes n’ont en effet ni carte nationale d’identité, ni permis de conduire et votent depuis des années avec leur seule carte d’électeur.

L’AMF avait beaucoup insisté auprès du ministre car cette nouvelle mesure était vécue comme une contrainte supplémentaire et absurde dans les communes rurales, les nouvelles règles électorales issues de la loi du 17 mai 2013 étant déjà considérées comme compliquées et contraignantes pour les candidats comme pour les organisateurs des élections.

L’AMF assurera une large diffusion de ces informations auprès de ses adhérents.

Télécharger la réponse du ministre

Contacts Presse :

Marie-Hélène GALIN Thomas OBERLE
Tél. 01 44 18 13 59 Tél. 01 44 18 51 91
marie-helene.galin@amf.asso.fr thomas.oberle@amf.asso.fr 

3 réponses à “Municipales 2014 : plus de pièce d’identité indispensable dans les communes de moins de 1000 habitants

  1. Sacré Michel va ! Toujours dans l’exagération, voire dans l’outrance… même si les faits te donnent tristement raison, il faut bien le reconnaître. Mais un Gouvernement de droite aurait-il pu commettre la même bêtise ? Réponse : bien sûre que oui ! et aurais-tu réagi ? Réponse : bien entendu, mais avec un peu plus de discernement et un peu moins de passion dans le verbe, comme je l’ai fait moi-même en apprenant la nouvelle cet après-midi. Enfin, c’est de bonne guerre, on peut s’emporter, mais de là à traiter un Gouvernement de « guignol » ou « d’amateur »… Personnellement, je ne l’ai jamais fait, même lorsque la droite était au pouvoir, j’ai beaucoup trop de respect pour la « fonction »… Loin de moi l’idée de vouloir donner des leçons, ce n’est absolument pas mon propos, mais très sincèrement et en toute sympathie, je ne pense pas qu’en « mélenchonisant » le débat on réconciliera nos compatriotes avec leurs élus…
    Ce qui compte aujourd’hui, c’est que la raison l’ait emporté et que le Ministre tienne compte des avis de l’AMF (et de l’AMRF), même si c’est de justesse, mieux vaut tard que jamais, et sous d’autres gouvernances, nous aurions peut-être eu Jamais…

    • Bonsoir Jean-Marie,
      Réponse politiquement correcte en effet… et attendu 😉 ; il faut beaucoup de loyauté pour défendre le très difficilement défendable, bravo.
      On peut discuter du guignol (mon origine lyonnaise ?…) mais je maintiens l’amateur : l’internaute définit l’amateur comme étant, dans un sens péjoratif un « individu peu compétent dans un domaine », et là en termes d’incompétence, on bat quand même des records : peu de compétence économique « j’inverserai la courbe du chômage avant la fin de l’année », peu de compétence sur les dates « je n’étais pas au courant des écoutes », peu de compétence morale « droit dans les yeux, je peux ou affirmer que je n’ai pas de compte à l’étranger », et j’en passe. Je n’excuse pas plus que d’infiltrer la justice pour s’en protéger comme le fait l’ancien président de la République : ce sont tous ces amateurs qui dévalorisent la fonction politique, et non celui qui le dénonce.
      Et je m’emploierai à ce que ces amateurs soient renvoyés dans leur(s) foyer(s) dans les plus brefs délais.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.