Galerie

Elections départementales et régionales : pas d’envoi des documents électoraux aux électeurs ?


shadock5_sIl y a des jours comme ça… La lecture du journal La Montagne de ce matin laisse perplexe :

« Le gouvernement ne prévoit pas l’envoi par courrier des documents électoraux […] un article du projet de budget prévoit de mettre en ligne sur un site internet public les circulaires et bulletins de vote des candidats et de les mettre à disposition pour consultation en préfecture et en mairie »

Parmi les raisons évoquées par le gouvernement : « assurer un meilleur accès à la propagande électorale en élargissant ses modalités de diffusion ». Donc moins j’envoie plus tu reçois ?

Et si par hasard, juste comme ça, on se demandait si le gouvernement n’a pas trop intérêt à ce que les électeurs votent…. C’est vrai qu’une démocratie sans électeur c’est quand même plus confortable. Pitoyable.

Rassurons-nous, ici, à Ambert au Centre, le contact direct avec l’électeur on le conservera dans tous les cas.

6 réponses à “Elections départementales et régionales : pas d’envoi des documents électoraux aux électeurs ?

  1. Quand on connait l’usage qui est fait des documents électoraux (de la boite aux lettres à la corbeille à papier) on comprend parfaitement la pertinence de la proposition du gouvernement. Pour une fois je le soutiens. Je lui suggère également de supprimer les panneaux électoraux posés à l’occasion des élections sur laquelle est apposée la binette des candidats. Inutile et laid. Simplifions, économisons.

  2. Quelle mauvaise foi Michel !
    Et après ça on osera dire que le centre n’est pas de droite …Dire que le Gouvernement aurait intérêt à ce que les gens ne se déplacent pas pour voter quand on sait que les abstentionnistes sont majoritairement de gauche (selon les sondages) ! s’il n’en tenait qu’à cela, explique-moi pourquoi le taux d’abstentions grimpe à chaque consultation, malgré l’envoi de la propagande ?.
    Est-ce que tu n’as jamais entendu dire (comme moi) qu’on ferait bien mieux de limiter ce gâchis et d’employer tout ce pognon à autre chose ?
    Si la démocratie n’a pas de prix, ne peut-on pas, tout au moins, tenter de réduire un peu ce qu’on nous la facture ? Tu sais, comme moi, que les dépenses d’affranchissement concernant l’envoi de la propagande à chaque électeur augmentent régulièrement et que pour des cantonales, elles dépassent joyeusement les 10 millions d’€ au niveau nationale, (et c’est beaucoup plus pour les régionales) pour aller, dans la plupart des cas à la poubelle, parce que les gens nous le disent, ils ne les regardent même plus… Et je te fais grâce des frais de libellé et de mise sous pli, d’indemnités accordées ici et là, sans parler des vacations payées dans les endroits où le nombre d’électeurs impose que l’on associe des magistrats pour effectuer les divers contrôles qui en découlent…
    Je sais aussi l’importance que tu accordes au « numérique » alors je ne vois pas en quoi le fait de mettre ces documents sur Internet poserait un problème ?
    Pour le reste, à nous, les Politiques, de faire notre job et d’aller porter notre propagande directement aux électeurs pour favoriser le contact et les échanges, ils en sont peut-être demandeurs non ?
    Mauvaise pioche Michel ! « Sorry good game »

    • Il faut entendre tous les arguments, et je savais que l’article et ma remarque feraient réagir. Mais je demeure sceptique sur la finalité de la démarche, sans mauvaise fois aucune ; je considère qu’il est au contraire légitime de s’interroger sur cette suppression : l’économie, si elle est évidente, ne me semble pas le seul, voire même le principal facteur : la mauvaise foi est certainement dans le fait d’expliquer qu’on n’envoie pas pour mieux informer.
      Quant au travail sur le terrain, évidemment.

  3. De mémoire, ce n’est pas tant que le papier coûte (les partis fournissent la propagande) mais sa mise sous pli relève des services préfectoraux … et il faut payer « les p’tites mains » …
    Hors le soucis que tout le monde ne possède pas d’accès au réseau ou n’en veut pas, l’avantage de cette formule est que tous les partis seront à égalité.
    En effet, fini « le bourrage des boites aux lettres » en fonction des militants présents sur le terrain, au seul bénéfice des groupes fortunés pas toujours militants.
    Cela aura également l’avantage de limiter les frais de campagne …

    La démocratie ne doit pas se subir mais permettre d’agir.
    Un citoyen désireux de voter « en conscience » fera la démarche de rechercher l’information … à ses frais.

  4. ah si cela pouvait inciter les opérateurs téléphoniques à procéder au dégroupage, avec cette mesure cela devient une priorité car là le principe de l’égalité ne sera pas appliquer. Sur le fond, je crois qu’il faut vivre avec son temps et développer les nouveaux moyens de communications. Je me promenais dans la forêt dernièrement et les arbres sont trés favorable à cette mesure…

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.