Galerie

Réouverture de la boulangerie de Fournols : Chantal Carle, un bel exemple à suivre !


chantalcarleChantal CARLE n’a peur de rien, ça on le sait ! Coiffeuse à Marsac-en-Livradois, elle a diversifié son activité depuis longtemps en ouvrant des salons de coiffure à Job et Fournols. Impliquée dans l’économie locale elle adhère à l’Union des Commerçants d’Ambert, persuadée que l’économie se conjugue au pluriel, au delà des frontières administratives.

Cet engagement la rend très active pour la vie locale marsacoise, mais aussi sur toutes les communes touchées par son activité : loterie, vitrines décorées, services « sur mesure » pour les clients, sans oublier les décorations de Noël ou pour les rencontres internationales d’art singulier le long de la RD 906.DSCN0073

DSCN0027Persuadée que l’on ne peut s’en sortir qu’à plusieurs, elle ne ménage pas sa peine pour faciliter l’activité commerciale de proximité, allant jusqu’à faciliter le passage du permis de conduire pour d’anciens gérants de l’épicerie de Marsac, que la société Casino avait fait venir chez nous sans savoir conduire…

Pour ceux qui ne la connaissent pas, sa dernière opération à de quoi surprendre  : relancer la boulangerie de Fournols ! Passer du ciseau à la baguette, bigre ! Pour les autres, simplement un formidable message d’espoir pour ce territoire : Chantal a compris qu’on ne s’en sortira ici qu’en prenant les choses en main. Si elle avait attendu les aides des uns et des autres, elle pointerait peut-être au chômage aujourd’hui, entourée de commerces fermés et de maisons abandonnées. Elle a compris que le commerce de demain en milieu rural est à réinventer : elle parle de proximité, de tournée à reprendre, de services de qualité…

Créatrice d’emplois, pourfendeuse d’idées reçues, prenant des apprentis dès que la situation financière le permet, mettant le pied à l’étrier à ses enfants pour vivre et travailler ici, que demander de plus ?

Les élus n’ont pas la recette magique du développement économique à coup d’emplois aidés, de pseudo subventions et de bons sentiments : ils ne sont pas entrepreneurs mais ils se doivent d’être aux côtés de ceux qui créent les emplois ici : si certains crachent sur les patrons, par jalousie et par bêtise, qu’ils restent enfermés dans leurs idéologies arriérées : ils ne voient pas les heures de travail, les sueurs froides lorsque la trésorerie vire au rouge ou qu’il faut licencier et cela n’a pas moins de valeur que la douleur de se retrouver sans emploi. Heureusement, ceux qui s’engagent sont plus nombreux ici qu’on ne l’imagine souvent, même si des réglementations tatillonnes et inadaptées sont loin de les aider.

Pour nous, à Ambert au centre, espérer gagner de l’argent en développant le territoire, cela mérite le respect. Bonne chance pour cette nouvelle entreprise, Chantal, on est avec toi !

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.