Galerie

CAF d’Ambert : tout ce qu’il ne faut pas faire pour obtenir satisfaction.


CAFAutant nous avions pu nous investir dans le guichet de la gare d’Ambert (https://ambertaucentre.org/?s=guichet) ou dans le maintien de la ligne de car Craponne Brioude (https://ambertaucentre.org/?s=brioude) autant les informations sur l’ouverture au public de la Caisse d’Allocations Familiales étaient pour le moins confuses, dès le début.

Il y a déjà un an le directeur de la CAF du Puy-de-Dôme avait fait preuve d’une certaine maladresse en annonçant devant le conseil d’administration de l’Association des Maires du Puy de Dôme le même type de fermeture ponctuelle que celle annoncée à Ambert pour « éponger » le retard dans le traitement des dossiers, sans la moindre concertation avec les élus. Le retour qui avait été assez « viril » n’a manifestement pas servi pour améliorer la communication.

Quoiqu’il en soit dans tous les cas, l’objectif n’était pas de fermer définitivement l’accueil du public mais de parer au plus pressé, face à des problèmes évidents de gestion. Pour autant, il est toujours intéressant de « délimiter le territoire » en étant groupés, et là, le moins qu’on puisse dire et qu’on n’a pas été bon : difficile d’être plus en ordre dispersé.

Les utilisateurs ont leur part de responsabilité : organiser une manifestation et se retrouver à une douzaine et une pauvre banderole, en ayant seulement demandé au député d’envoyer un courrier à la CAF comme toute communication, c’est un peu léger, non ? Et c’est même totalement contre-productif.

Bien sûr, cela permet à André Chassaigne de photocopier le courrier envoyé à la CAF et de l’insérer dans le numéro du « petit Ambertois », la revue locale du Parti communiste, histoire de montrer qu’on a fait quelque chose, mais bon, quel est l’efficacité réelle ? En l’occurrence strictement aucune, la CAF a fait ce qu’elle avait décidé de faire.

Sans manifester, sans écrire, nous avons disposé des informations nécessaires directement à la source, à Clermont, auprès des administrateurs de la CAF, plutôt échaudés d’être pris pour de vulgaires agents de l’Etat qu’on peut faire plier sous la pression du député… Sensibles aux enjeux locaux, ils n’envisagent effectivement pas de fermeture sur place.

Il serait temps que lorsqu’un problème de cette nature se pose – et il va probablement s’en poser d’autres, malheureusement – l’information circule entre les usagers et les structures susceptibles d’intervenir : élus, collectivités, associations locales de défense  (CDDSP, DEHBA) ou politiques (section PS, section PCF, mais aussi Ambert au centre et autres…). C’est ce que nous avions fait pour le guichet de la gare SNCF d’Ambert et le résultat n’a finalement pas été si mauvais, la SNCF se rendant compte qu’elle avait en face d’elle un front uni prêt à se battre pour  un enjeu important au delà des rivalités partisanes.

Dans le domaine social, ça serait même quasiment la mission du conseiller général d’assurer cette coordination, mais le comble c’est que sur l’action, le conseiller général, c’est bien le seul dont on n’a pas entendu parler… à se demander s’il a même eu l’information.

Ambert au centre ne peut que regretter cette vision étriquée de l’intérêt local ; pour notre part, nous continuerons à jouer collectif, c’est comme ça qu’on pèse, avec moins de « com » mais plus d’efficacité.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.