Galerie

Sondage : Intercommunalité sur l’arrondissement d’Ambert, quel est votre choix ?


Par l’intermédiaire du Sous-préfet d’Ambert Jean-Charles JOBART les élus locaux ont été consultés sur les scénarii possibles d’évolution de l’intercommunalité dans l’arrondissement : 4 projets de découpage ont été proposés.

Dans un long article du journal La Montagne aujourd’hui, le journaliste François JAULHAC se fait l’écho de cette démarche, donnant la parole au Sous-préfet puis aux 7 présidents des communautés de communes concernées.

Mais, vous, quel scénario allez-vous choisir ?

les 4 propositions (cartographie La Montagne)

les 4 propositions (cartographie La Montagne)

5 réponses à “Sondage : Intercommunalité sur l’arrondissement d’Ambert, quel est votre choix ?

  1. enfin! 30 ans de traversée du désert inutile pour Marsac

  2. Je ne suis pas certain que les habitants des villages excentrés (Viverols pour mon cas )vont y gagner.

    • Bonjour Sylvain,

      Une vraie question pour l’arrondissement, mais aussi une vraie question pour le canton 😉 ; mon sentiment est que le rôle des élus est de se battre sur le « dernier kilomètre », c’est à dire à la plus extrême limite du territoire. je m’explique : si on veut faire venir un médecin, plus c’est excentré, plus c’est difficile et donc la collectivité doit mettre plus de moyen là. C’est plus facile a priori d’avoir un médecin sur Ambert. Maintenant il faut aussi qu’on raisonne de façon « offensive » : qui est le mieux placé pour bénéficier de l’influence positive et du développement de la Loire et de la Haute-Loire ? Certainement plus Viverols que la vallée de la Dore. Il faudra donc tirer le meilleur parti des avantages de chacun pour avoir une organisation complémentaire où tout le monde apporte quelque chose.
      J’espère que ces questions là seront débattues en campagne. Pour moi, ta remarque est au coeur de la réflexion. Donc grand merci d’avoir lancé ce débat.

  3. Pour le coup, il faudrait superposer des cartes de reliefs (type IGN) pour savoir comment « franchir » les obstacles les jours de difficultés climatiques (zones inondables, routes à congères etc …) pour etre sûr qu’en cas de soucis tout le monde puisse rallier la commune de référence …
    Sans oublier les cartes de bassins de vie pour évaluer les concentrations de populations ….
    Dans l’Orne, 2 communautés ont vu le jour. Pour l’instant tout le monde est satisfait de garder sa place. Autour de la nouvelle « capitale » les autres communes servent d’annexes de services municipaux classiques (état civil etc). Par contre, lors du renouvellement de l’assemblée, bien des sièges disparaitront …
    Autre point critique : l’appellation de la nouvelle entité et la susceptibilité des clochers …

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s