Archives quotidiennes : 7 mars 2015

Galerie

Canton d’Ambert : le reportage de France 3 Auvergne sur les candidats

Gros plantage d’ordinateur pour ce qui me concerne, donc service minimum pour quelques jours, je vous prie de bien vouloir m’en excuser. A défaut d’une mise en forme satisfaisante, voici le lien vers le reportage de France 3 sur les … Lire la suite

Galerie

Canton d’Ambert : Le Front national nous écrit pour présenter ses remplaçants

« Bonjour, Vous avez demandé une présentation des suppléant. Nous allons donc nous présenter vu qu’aujourd’hui nous sommes en réunion pour la préparation de la campagne. La suppléante de Madame Coulon s’appelle Marinette Toma. Elle est retraité et vit à Aydat. … Lire la suite

Galerie

CES JOURNALISTES FASCINÉS PAR L’ARMÉE QUI CROIENT AU MONDE ENCHANTÉ DE LE DRIAN

http://www.mondafrique.com/lire/international/2015/03/07/mali-centrafrique-irak-le-monde-enchante-de-le-drian INTERNATIONAL – PAR JACQUES MARIE BOURGET – Publié le 07 Mar, 2015 Tout indiquait que l »attentat terroriste qui s’est produit,vendredi, à Bamako était largement prévisible. Hélas, la presse française, alimentée par la propagande militaire, veut croire que la France … Lire la suite

Galerie

Le meilleur des mondes A.H

Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.L’idéal serait de formater … Lire la suite

Saint-Anthème : « l’équipe la plus d’aplomb pour nous emmener »

C’est ainsi que l’un des participants de la commune a conclu le débat pour notre plus grand plaisir.

Si l’on mesure la richesse d’un échange à la qualité de l’animation on peut dire sans hésitation que Simone Monnerie a « fait le métier », mais personne n’en doutait vraiment. Grâce à une présentation claire et renseignée des enjeux économiques du territoire d’Ambert l’élue ambertoise a permis que chacun trouve sa place autour de la table. Et cela a duré 3 heures au total !

En plaçant d’entrée au cœur de la réflexion les atouts du territoire Simone Monnerie a inscrit la réflexion dans une dynamique de développement et non dans le misérabilisme qu’ont entretenu pendant trop longtemps les élus. Les « on ne peut rien faire », les « c’est Clermont qui décide », les « on n’était pas au courant » c’est fini ! Comment les conseillers généraux sortants peuvent-ils découvrir dans cette campagne que les routes doivent être améliorées, eux qui ont fait si peu, sinon inaugurer des travaux inachevés tout récemment encore… https://ambertaucentre.org/2015/01/14/conseil-general-a-ambert-on-inaugure-les-chantiers-au-cas-ou/ ?

L’enjeu touristique porteur d’emploi était naturellement aussi abordé.

Les entrepreneurs de toutes dimensions, artisans, commerçants, agriculteurs et industriels n’ont heureusement pas attendu les élus pour s’engager. Pourquoi ? Jean-Claude Gagnaire, le maire de la commune, fort de son expérience de commerçant enraciné dans la vallée de la l’Ance a trouvé les mots justes pour expliquer la démarche « par amour pour le pays » qui le conduit aujourd’hui à animer une équipe de toutes générations dans la commune. Ce n’est pas un hasard si l’équipe se reconnaît autant dans notre slogan de campagne

quad

Jacques Force, saluant les agricultrices et agriculteurs qui inventent aujourd’hui la façon de valoriser la terre demain a souligné objectivement les forces et les faiblesses de l’action du Conseil général. Le potentiel forestier était évidemment associé à cette réflexion.

La Marsacoise Florence Dinouard, quant à elle, prouve à chacune de ses interventions qu’une jeune femme de ce territoire peut présider un groupement de créateurs d’entreprises Puydomois vieux de 36 ans (http://www.gce-auvergne.com/) tout en étant une professionnelle aux horaires chargées, mais aussi conseillère municipale dans sa commune en charge des questions… d’économie. Une seule condition : comprendre que seul(e) on n’est rien et que rassemblés pour REUSSIR ENSEMBLE nous pouvons tout faire !

Chacun a apporté sa pierre à l’édifice : Frédéric, nouvel adjoint et agent territorial travaillant dans la Loire (comme Claire Richard  et 94 autres habitants de Saint-Anthème), Georges, 1er adjoint qui met au service de tous sont expérience professionnelle. Les membres de l’équipe de campagne ont décliné à la fois leur envie et l’apport qu’ils auront demain autour de nous pour éclairer la politique du Conseil départemental.

Et les élus – pardon, les candidats – dans tout ça ? A part un enseignant qui n’apporte pas vraiment de valeur ajoutée, les 3 autres sont l’illustration parfaite de ce que le mariage de la vie professionnelle, de l’engagement politique et du rôle d’élu peuvent apporter de dynamisme pour changer l’image du territoire. Valérie Prunier a rappelé que s’installer comme professionnel de santé dans le territoire c’était un plaisir et non une contrainte. Daniel Barrier a dû à nouveau enfoncer le clou du désenclavement du territoire, nombreux exemples à l’appui : ça ne choque personne qu’on mette autant de temps pour aller à Clermont qu’il y a 30 ans ? Ca n’étonne pas de réaliser que l’autoroute la plus proche canton est à Montbrison ou à Andrezieux ? Ca ne choque pas que les élus aient renoncé à avoir des idées, ici notamment, pour prendre celle des entreprises dans le seul but de « survivre » à leur poste ?

Sérieux de l’analyse établie en relation avec la CCI d’Auvergne, proximité des acteurs économiques, réalisme des propositions pour refaire des derniers élus proches que seront les conseillers départementaux demain à côté des conseillers municipaux…. Finalement, je ne sais pas si nous sommes « l’équipe la plus d’aplomb pour nous emmener », mais au Conseil départemental, nous ferons tout pour être à la hauteur de cette exigence.

Merci Simon, merci Jean-Claude, merci à tous les participants : à Saint-Anthème, c’est sûr, sur les hauteurs du Forez, hier soir, l’ambition économique a pris de l’altitude.