Saint-Anthème : « l’équipe la plus d’aplomb pour nous emmener »


C’est ainsi que l’un des participants de la commune a conclu le débat pour notre plus grand plaisir.

Si l’on mesure la richesse d’un échange à la qualité de l’animation on peut dire sans hésitation que Simone Monnerie a « fait le métier », mais personne n’en doutait vraiment. Grâce à une présentation claire et renseignée des enjeux économiques du territoire d’Ambert l’élue ambertoise a permis que chacun trouve sa place autour de la table. Et cela a duré 3 heures au total !

En plaçant d’entrée au cœur de la réflexion les atouts du territoire Simone Monnerie a inscrit la réflexion dans une dynamique de développement et non dans le misérabilisme qu’ont entretenu pendant trop longtemps les élus. Les « on ne peut rien faire », les « c’est Clermont qui décide », les « on n’était pas au courant » c’est fini ! Comment les conseillers généraux sortants peuvent-ils découvrir dans cette campagne que les routes doivent être améliorées, eux qui ont fait si peu, sinon inaugurer des travaux inachevés tout récemment encore… https://ambertaucentre.org/2015/01/14/conseil-general-a-ambert-on-inaugure-les-chantiers-au-cas-ou/ ?

L’enjeu touristique porteur d’emploi était naturellement aussi abordé.

Les entrepreneurs de toutes dimensions, artisans, commerçants, agriculteurs et industriels n’ont heureusement pas attendu les élus pour s’engager. Pourquoi ? Jean-Claude Gagnaire, le maire de la commune, fort de son expérience de commerçant enraciné dans la vallée de la l’Ance a trouvé les mots justes pour expliquer la démarche « par amour pour le pays » qui le conduit aujourd’hui à animer une équipe de toutes générations dans la commune. Ce n’est pas un hasard si l’équipe se reconnaît autant dans notre slogan de campagne

quad

Jacques Force, saluant les agricultrices et agriculteurs qui inventent aujourd’hui la façon de valoriser la terre demain a souligné objectivement les forces et les faiblesses de l’action du Conseil général. Le potentiel forestier était évidemment associé à cette réflexion.

La Marsacoise Florence Dinouard, quant à elle, prouve à chacune de ses interventions qu’une jeune femme de ce territoire peut présider un groupement de créateurs d’entreprises Puydomois vieux de 36 ans (http://www.gce-auvergne.com/) tout en étant une professionnelle aux horaires chargées, mais aussi conseillère municipale dans sa commune en charge des questions… d’économie. Une seule condition : comprendre que seul(e) on n’est rien et que rassemblés pour REUSSIR ENSEMBLE nous pouvons tout faire !

Chacun a apporté sa pierre à l’édifice : Frédéric, nouvel adjoint et agent territorial travaillant dans la Loire (comme Claire Richard  et 94 autres habitants de Saint-Anthème), Georges, 1er adjoint qui met au service de tous sont expérience professionnelle. Les membres de l’équipe de campagne ont décliné à la fois leur envie et l’apport qu’ils auront demain autour de nous pour éclairer la politique du Conseil départemental.

Et les élus – pardon, les candidats – dans tout ça ? A part un enseignant qui n’apporte pas vraiment de valeur ajoutée, les 3 autres sont l’illustration parfaite de ce que le mariage de la vie professionnelle, de l’engagement politique et du rôle d’élu peuvent apporter de dynamisme pour changer l’image du territoire. Valérie Prunier a rappelé que s’installer comme professionnel de santé dans le territoire c’était un plaisir et non une contrainte. Daniel Barrier a dû à nouveau enfoncer le clou du désenclavement du territoire, nombreux exemples à l’appui : ça ne choque personne qu’on mette autant de temps pour aller à Clermont qu’il y a 30 ans ? Ca n’étonne pas de réaliser que l’autoroute la plus proche canton est à Montbrison ou à Andrezieux ? Ca ne choque pas que les élus aient renoncé à avoir des idées, ici notamment, pour prendre celle des entreprises dans le seul but de « survivre » à leur poste ?

Sérieux de l’analyse établie en relation avec la CCI d’Auvergne, proximité des acteurs économiques, réalisme des propositions pour refaire des derniers élus proches que seront les conseillers départementaux demain à côté des conseillers municipaux…. Finalement, je ne sais pas si nous sommes « l’équipe la plus d’aplomb pour nous emmener », mais au Conseil départemental, nous ferons tout pour être à la hauteur de cette exigence.

Merci Simon, merci Jean-Claude, merci à tous les participants : à Saint-Anthème, c’est sûr, sur les hauteurs du Forez, hier soir, l’ambition économique a pris de l’altitude.

10 réponses à “Saint-Anthème : « l’équipe la plus d’aplomb pour nous emmener »

  1. A reblogué ceci sur Valérie PRUNIER / Claire RICHARD, Michel SAUVADE / Daniel BARRIER, vos conseillers départementaux pour vivre et travailler iciet a ajouté:

    Journal de campagne, reprise : après une semaine de réunions sans mise en ligne, c’est reparti ! Nous commençons à rattraper le retard…

  2. Définition de l’aplomb :
    Direction perpendiculaire au plan de l’horizon.
    Équilibre entre diverses tendances, différentes forces opposées
    Confiance en soi que rien ne déconcerte.

    C’est bien vous avez trouvé votre fil à plomb…

  3. En 1974 lors de son discours sur la foret à Ambert VGE avait indiqué qu’il mettrait Ambert à moins d’heure de Clermont en faisant une 2X2 voies jusqu’à Thiers. Demandez des comptes à VGE il est comme vous centriste.

  4. Merci de cette question Gaston, mais vous avez raison sur cette proposition de VGE, mais qui a empêché que cela se fasse alors que tout était prêt? C’est cela la bonne question et là gaston je vous laisse à votre enquête

  5. « A part un enseignant qui n’apporte pas vraiment de valeur ajoutée… » Allons, allons, que de modestie de la part de l’auteur de ce billet !

  6. A part cela Lucie H2P, qui êtes vous pour énoncer des jugements aussi péremptoire? Alors soyez plus précise, dites nous qui apporte une valeur ajoutée ce qui permettra au débat de prendre forme. Dites nous en quoi ce terme enseignant, qui ressort comme une insulte dans votre phrase, n’apporte aucune valeur ajoutée, ce qui permettra au débat d’exister. En fin, il est évident que vous savez écrire alors pourquoi vous dissimuler?

    Comme disait Aristote, le courage est le juste milieu entre la peur et l’audace

  7. Ah non, pas du tout, bien au contraire ! Je voulais justement souligner la valeur ajouté de l’enseignant qui n’a pas à se mettre en retrait par rapport aux autres membres de l’équipe. Lui aussi, par son métier et son travail, apporte beaucoup de valeur ajoutée en tant que candidat, ne serait-ce justement que parce qu’il côtoie des jeunes qui sont l’avenir du canton au quotidien, dans un établissement qui en est à l’intersection, donc qui a aussi un accès privilégié aux besoins qui peuvent être ceux de futurs citoyens. Les propos entre guillemets ne sont qu’une reprise du billet, et je trouvais que cela ne faisait pas justice à la personne qui écrivait.

  8. Je dois reconnaître mon erreur, surtout que je ne comprenais pas, je vous présente donc mes plus plates excuses pour mon interprétation erronée et par conséquent de ma réponse. Surtout que j’ai un réel plaisir à échanger avec vous. Mais je ne sais toujours pas qui vous êtes?

  9. Pingback: Élection 2.0 – vous êtes forts sur le web ! | Valérie PRUNIER / Claire RICHARD, Michel SAUVADE / Daniel BARRIER, vos conseillers départementaux pour vivre et travailler ici

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.