Galerie

Canton d’Ambert : les gendarmes s’évaporent avec la canicule…


evaporationRegrettable que l’approche de l’été soit la période propice pour que les horaires d’ouverture fondent comme neige au soleil ou que les personnels s’évaporent dans un certain nombre de services.MT_TA_20150625_3

Regrettable de devoir apprendre « officiellement » par le journal La Montagne dans son édition du 25 juin en page 3 que le canton d’Ambert devrait payer un lourd tribut dans le cadre de la réorganisation de la gendarmerie puydômoise. (rassurez-vous, l’information fuitait depuis déjà quelques temps…) Mais peut-être que le colonel Reul ne considère pas les conseillers départementaux comme concernés par ce qui se passe dans leur canton… et bien sûr encore moins l’association « Ambert au centre ». Erreur.

Regrettable enfin que l’argument de la fermeture s’abrite derrière le maintien des effectifs dans le département, toujours plus difficile à vérifier par la suite et en tout état de cause ne garantissant pas l’équité territoriale. chaque service à le droit, il es vrai de se réorganiser afin de « répartir au mieux les effectifs en fonction des bassins de population et d’activité économique« , mais je ne suis pas certain que nous ayons la même notion de la répartition « au mieux« , qui peut s’avérer parfois l’ennemi du bien.

Nous nous contenterons, pour lancer un débat que nous entendons conduire, en tant qu’association, au côté des élus et des habitants de ce territoire de mettre sur la table quelques réflexions de bon sens :

– Le fait d’évoquer le retrait de la brigade de recherches d’Ambert est un signal particulièrement négatif et sans justification, quant on sait comment elle a su imposer l’image de son efficacité dans des affaires qui ont marqué le territoire (cambriolage de bijouterie pour ne donner qu’un exemple..) ; De ce fait, elle est tout autant consubstantielle du canton que le PSIG et intouchable à ce titre.

– Au delà de la dimension quantitative du bilan d’activité des unités basées sur le canton d’Ambert, dont tous peuvent se louer, la disparition de la brigade de Viverols interroge sur les délais d’intervention des brigades les plus proches, en période de circulation difficile notamment. Elle commande en effet un axe de circulation important entre Issoire et l’agglomération stéphanoise. Et si les locaux affectés semblent un peu vides, peut-être que la brigade de recherches y trouverait sa place…

Plus sérieusement, on aurait aimé lire ou entendre un discours qui regarde au delà des limites du département, notamment en direction de la Loire et de la Haute-Loire pour assurer la continuité de la couverture territoriale. Nous ne rappellerons pas les saignées dans les effectifs lors des réorganisations précédentes qui ont déjà chahuté cette continuité.

Surtout, gardons toujours en tête que prévenir vaut mieux que guérir et que, dès lors que la présence des forces de sécurité sera « poreuse », les zones blanches deviendront autant que foyers potentiels de menace, en face desquels les effectifs à aligner seront d’une toute autre importance un jour ou l’autre.

Paradoxalement, les « évaporations » de personnel à l’approche de l’été craignent tout particulièrement l’exposition au grand jour ; Ambert au centre lance donc le débat dans la pleine lumière des 105 visiteurs différents qui ont vu ces pages aujourd’hui, ou des 2276 visiteurs du mois de juin. De 8000 à 40 000 pages vues par mois, cela apporte une certaine lumière, non ?

2 réponses à “Canton d’Ambert : les gendarmes s’évaporent avec la canicule…

  1. Michel Sauvade il faut arrêter de penser que « Ambert au centre » est le nombril du département.

    • Quelques aigreurs suite à une campagne « départementale » proche ? 😉

      J’en suis le premier étonné, mais manifestement aussi bien pour la presse (indiscrétions de la Montagne) que pour les élus (voir un article précédent et l’échange avec la vice-présidente en charge des associations) que par le nombre de visiteurs le blog « Ambert au centre » connaît un succès important. En tous cas, il atteint sont but : permettre à tous de disposer d’informations pour se forger leur propre opinion sur l’arrondissement d’Ambert et bien au delà. Sa création en 2011 et son activité depuis ont d’ailleurs eu un rôle significatif je pense dans le résultat de l’élection évoquée plus haut dans ma réponse. 😉

      Rassurez-vous, depuis quelques temps nous parvenons à faire changer le discours sur le Pays d’Ambert : sans prétendre être le nombril, nous ne sommes plus tout à fait le trou du cul… c’est un progrès… 😉

      Avec mes salutations ambertoises et puydomoises.

      Michel SAUVADE
      Président de l’association Ambert au centre

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s