Galerie

Régionales : enfin l’alternance !


Cela fait plusieurs années maintenant que nous travaillons sur cette alternance tant attendue : nous sommes satisfaits ; nous savons ce qu’à signifié la présidence de la région Auvergne : une politique dominée par les certitudes, la vision descendante et le refus de la prise de risque – on accordera à décharge la politique numérique évidemment, mais la vision politique c’est autre chose que cela – . A Marsac, je suis bien placé pour en témoigner : 200 000 euros perdus à cause de Jean-Michel Guerre et de René Souchon pour des locaux médicaux ( https://ambertaucentre.org/tag/ersp/ ) ; et nous pourrions multiplier les exemples dans de trop nombreux domaines, ici et ailleurs. Au Conseil départemental, la même façon de fonctionner aujourd’hui, tout aussi insupportable. Cela suffit !

Légitimement à Ambert au Centre, nous pouvons prendre notre part de cette alternance : depuis 2011 où j’avais annoncé que les dernières pages de l’ère Chassaigne allaient se tourner, depuis cette année 2015 surtout où, rassemblés avec nos amis Républicains et soutenus par une partie de la gauche à qui on avait imposé de Clermont un candidat, nous avons fait basculer le seul canton dans ce cas à l’est du département. Plusieurs réunions régionales ont d’ailleurs eu lieu ici pour la préparer, cette alternance : https://ambertaucentre.org/2015/07/25/regionales2015-le-modem-auvergnat-reuni-a-marsac-en-livradois/

Le travail de terrain, durant toutes ces années et, je l’espère, depuis que Valérie PRUNIER, moi-même et toute l’équipe nous travaillons au service du canton d’Ambert (http://ambert2015.net) a payé: le hasard a fait que la 500 000ème page vue de ce site (https://ambertaucentre.org/2015/12/08/ambert-au-centre-500-000-pages-vues-pour-le-plaisir-et-la-vie-politique/) le soit justement cette semaine. Nous devons donc poursuivre dans cette voie. Nous nous en réjouissons d’autant plus que la « locale » de la liste WAUQUIEZ est une adhérente de fraîche date des Républicains, des mains mêmes de Brice HORTEFEUX : bel adoubement pour celle qui, il y a quelques mois encore, reniait la droite https://ambert2015.files.wordpress.com/2015/03/gazette.jpg . On attend la suite…

Nous reviendrons dans les jours qui viennent sur les débats qui nous ont animé ici tout au long de la campagne. Ne pas s’exprimer sur les blogs ne signifie pas ne pas s’engager ou ne pas débattre, heureusement : le fait du prince, les parachutages locaux, départementaux et régionaux sont mal passés – ou pas passés du tout – et nous l’avons clairement fait entendre à qui de droit ; nous demanderons des comptes à ceux qui ont voulu décider à notre place,  c’est sûr.

Une chose est claire, nous sommes désormais, la droite et le centre d’ici encore plus solidaires et déterminés pour réussir ensemble l’avenir de l’arrondissement d’Ambert au coeur de la région Auvergne Rhône-Alpes : nos enjeux ne sont pas politiciens, ce sont ceux de l’emploi par dessus tout, de la participation politique et du refus des extrêmes. On continue !

DSCN3686

10 réponses à “Régionales : enfin l’alternance !

  1. Résultats 2ème tour

    Participation : 59,99 %

    Jean-Jack QUEYRANNEListe d’Union de la gauche
    NOUS, C’EST LA RÉGION

    42,53 %
    111 180 votes
    Laurent WAUQUIEZListe d’Union de la droite
    WAUQUIEZ 2015, un nouveau souffle pour notre région LE GRAND RASSEMBL…

    40,83 %
    106 715 votes
    Christophe BOUDOTListe du Front national
    Liste Front National présentée par Marine LE PEN

    16,64 %
    43 490 votes
    Votes blancs

    2,22 %
    6 049 votes
    Votes nuls

    1,90 %
    5 185 votes

    La tête de liste Brice HORTEFEUX a réussi à nous faire perdre dans le puy de dôme toutes nos félicitations pour cette continuité dans l’ échec

  2. Tout à fait d’accord, je n’ai rien d’autre à ajouter.. ».on continue. »……

    « la droite et le centre d’ici encore plus solidaires et déterminés pour réussir ensemble l’avenir de l’arrondissement d’Ambert au coeur de la région Auvergne Rhône-Alpes : nos enjeux ne sont pas politiciens, ce sont ceux de l’emploi par dessus tout, de la participation politique et du refus des extrêmes. On continue ! »

  3. Bonsoir.
    Et bien on peut dire qu’en matière de contorsion vous avez « l’art et la manière »…
    Au passage vous devriez rajouter des exemples de vos réunions, parce qu’une seule sur Marsac ça fait quand même un peu maigrelet pour démontrer votre engagement auprès de … qui d’ailleurs ?

    Par ailleurs, merci d’être clair sur votre soutien affirmé aujourd’hui à cette alternance menée par M. Wauquiez dont on connaît le parcours et l’écart qui sépare la réalité de son vécu à l’image qu’il se donne.

    – M. Wauquiez a allègrement utilisé des méthodes de propagande plutôt douteuses pendant sa campagne, et ce n’est pas les nombreuses personnes contactées téléphoniquement (beau travail sur le secteur d’ Issoire !) qui le contesteront.
    – Son argumentation de campagne s’appuie sur une rhétorique du FN, et non content de marcher sur les plates-bandes de celles-ci, a carrément « pompé » ses slogans pour le contenu de ses derniers tracts.
    – Il capitalise sur le très pratique « assistanat », en oubliant au passage qu’en France il doit y avoir à la louche plus de 4,5 millions de chômeurs quand Pôle Emploi ne recense qu’environ 470 000 offres (sans compter les offres en de multiples exemplaires à déduire). Mais il est vrai que M. Wauquiez n’a pas à se confronter au fastidieux exercice qu’est la recherche d’emploi aujourd’hui et que par conséquent ces éléments lui échappent facilement. C’est dommage, peut-être pourrait-il faire bon usage de la notion de « chômage structurel ».
    – Par ailleurs, il est député et ne brille pas par son travail à l’Assemblée nationale (http://www.nosdeputes.fr/laurent-wauquiez), lui qui propose de « payer » les élus de la région à la hauteur de leur travail, autrement dit « faites ce que je dis… « . Dans le cas présent, il semblerait que son expérience démontre qu’il sait de quoi il parle.

    On peut légitimement se demander si sa gestion sera à la hauteur de l’incroyable absurdité qui structure certaines de ses propositions. Il n’est pas nécessaire d’être un travailleur social pour comprendre que le manque de mobilité est un frein à l’emploi non négligeable et très fréquent chez les personnes en situation de précarité. M. Wauquiez propose de couper les aides à la mobilité pour les « mauvais » précaires. Mais quelle belle idée de rendre des précaires encore plus précaires ! Il parle de personnes qui refuseraient des formations…
    Faites le test, inscrivez-vous à Pôle Emploi et demandez une formation ou attendez qu’on vous en propose une (compatible avec votre profil ou votre démarche). Vous serez surpris du résultat si vous croyez encore en ces belles paroles.
    Même si les chiffres lui donnent tord, le mal se fait, se propage et gangrène les cerveaux… haro sur les sous-prolos.
    Je passe sur :
    – sa conception troublante de la laïcité,
    – ses revendications stupides, inapplicables et incendiaires par bais de tweets surfant sur les émotions suscitées par les attentats,
    – ses amalgames très solennels mais aussi très racistes,
    – les mensonges éhontés sur son enfance et la réalité de son vécu que même sa mère à jugé utile de corriger
    – (etc, etc…)

    Comme le disait, à propos, un contributeur de ce site, il n’y a pas de parti qui pourrait prévaloir d’avoir plus de membres intelligents que d’autres. Cependant, il y a des partis qui laissent monter en leur sein des électrons démagos qui choisissent de flirter avec l’extrême droite. Mais les présidentielles arrivent, et c’est le moment de commencer à jeter les dés.
    Il me semble qu’à droite, il existe des élus mieux inspirés.

    Je n’étais pas une adepte de la gestion socialiste de la région, mais j’avoue que cette alternance ne me semble pas être un bon présage. Espérons que les électeurs à l’occasion de prochains scrutins ne préféreront tenter l’original à la copie, car il semblerait bien que le carcan de l’alternance Partis Socialiste / Républicains ait pris un coup dans l’aile.

    Pour avoir participé à des réunions, des discussions, des échanges avec des habitants de notre cher Livradois-Forez, d’avoir questionné le pèlerin lambda, des gens peu ou pas politisés, une chose est sûr en tout cas, peu de monde connaissait au moins une compétence de la région, encore moins le fonctionnement de ces élections et son mode de scrutin couplé à l’élargissement du périmètre et des enjeux qui en découlent.

    Plus que les résultats, c’est cela qui me terrifie. Se couper de la connaissance, c’est aussi se couper d’une partie de nos libertés, et je ne compte pas sur M. Wauquiez pour enclencher un travail de fond sur le questionnement de cette devise : Liberté, Egalité, Fraternité

    • Merci de ce long exposé. Je n’en partage pas la ligne, ayant personnellement milité pour une alliance à droite et au centre à l’image de ce qui s’est fait pour les départementales. Les urnes ont parlé et c’est désormais dans les actes que l’ont vérifiera – ou non – vos inquiétudes. Je vous invite à consulter sur le site du Conseil départemental 63 la vidéo de la séance d’aujourd’hui sur le social à l’échelle du département. C’est long, mais cela montre assez bien que rien n’est simple, ni de gauche ni de droite, en particulier dans ce domaine.

      Sinon, de mon point de vue, votre commentaire s’inscrit parfaitement dans l’esprit de ce site et de notre association : ouvrir le débat, tout particulièrement à ceux qui refusent les extrêmes.

      Au plaisir d’échanger à nouveau. Michel SAUVADE

    • Merci pour la pertinence de cette analyse !

  4. Bonsoir,
    j’ai regardé la séance, et au delà de certains aspects très instructifs et de certaines interventions pertinentes, il y a quelque chose qui saute aux yeux ou plutôt aux oreilles au moment du débat (2ème partie) et du vote des rapports. Aucun des deux gros blocs élus aux cantonales et aux régionales 2015 n’est raccord avec les positionnements affichés dans les documents respectifs des différents partis à l’occasion de leur campagne.
    Ce serait drôle si ce n’était si triste.

    • par rapport à la campagne des régionales ou à celle des départementales ? Le département n’a pas été associé, en ce qui nous concerne, à l’élaboration du projet de campagne. Plus, hormis Bertrand Barraud en fin de liste, aucun conseiller départemental n’était candidat, et cela a été une volonté affichée. Merci de ce suivi attentif. A votre disposition pour détailler, si vous le souhaitez, tel ou tel rapport sur lequel vous souhaiteriez les documents données pour préparer la séance. N’hésitez pas.

  5. Bonjour Michel,
    je parlais des deux bien sûr. Même si je suis consciente que l’on ne peut pas, dans un hémicycle, être forcément sur la même longueur que ce qui est présenté caricaturalement dans les documents de campagne… la vue de ce débat est toute à fait troublante. J’imagine bien que vous n’avez pas été associé à a rédaction des documents de campagne, j’ose espérer que l’on aurait eu moins d’assertions volontaristes :
    – hors-compétences de la région : à moins qu’elle ne crée une instance de coordination avec les départements (grand plan d’aide de maintien à domicile)
    – démagogiques, certaines des propositions sont déjà en cours d’exécution : Fermeture de mosquées, ce qui relève d’ailleurs plus du binôme maire/état ; moins d’aides pour ceux qui refusent des formations, c’est déjà un motif de radiation à Pôle Emploi, que va-t-il faire de plus ?, produits locaux pour les cantines, avec une photo de mômes qui n’ont même pas l’âge d’être au collège…
    Autorité, autorité, autorité : qu’en est-il des politiques à mener en terme concret des compétences ? si l’on se borne à son tract, ce que font la majorité des gens, nous n’en saurons pas plus.
    Je passe sur la réponse de M. Bertrand Baraud à l’élue Front de Gauche sur la question de la politique face aux aînées : vide intersidéral.
    Merci sur la propositions en ce qui concerne les rapports en tout cas. J’en ai déjà la possibilité, mais c’est tout à votre honneur d’être ouvert à la démarche.

    Bon week-end,
    GEdlC

    • Je confirme ne pas avoir été associé à la rédaction des documents de campagne… 😉 ; d’un autre côté j’aurai tendance à dire, histoire de dédouaner quelques peu les élus qu’après tout, les électeurs ont les élus qu’ils méritent : je ne suis pas certain que nombre d’électeurs fassent l’effort de dépasser le ressenti, le bon mot ou l’argument qui frappe mais qui en fait est creux.
      C’est justement l’objectif de l »association « Ambert au centre » que de permettre à ceux qui souhaitent s’engager de le faire aux côtés d’élus qui peuvent ainsi partager une réflexion collective : à ce jour l’association compte 3 maires en exercice, un conseiller départemental, un ancien maire et conseiller régional, de nombreux élus ou anciens élus. L’enjeu pour nous est d’élargir le cercle notamment en direction de plus jeunes.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s