Galerie

4/5 – régionales à Ambert : Brice Hortefeux, quand on ne connaît pas, on demande.


Avertissement : cet article est bien futile par rapport aux enjeux que nous avons à affronter, le déficit dramatique de l’emploi et celui de la participation des citoyens à la vie politique du pays sans oublier les récents attentats à Paris ; nous en sommes conscients. Pourtant, la politique politicienne et les arrangements entre amis, à l’origine du rejet des politiques, déteste la lumière pour pouvoir  prospérer. Et nous, à Ambert au centre, on n’aime pas la politique politicienne et  souhaitons regarder les problèmes en face pour mieux les surmonter. A vous donc de choisir ou non d’aller plus avant dans cet article et y découvrir les coulisses de l’élection qui vient de se terminer.

a – En politique, on n’a jamais raison tout seul, même si on l’affirme…

Il est des politiques comme des autres : quelles que soient leurs qualités par ailleurs, arrivés à un certain stade d’usure, on s’enferme dans ses certitudes sans prêter attention à ce qui se dit au delà du cercle des vassaux. Ceci nous guette tous et, à un moment donné, petits élus locaux  ou ministres, nous avons au moins un exemple de ce type de vanité qui, heureusement n’a pas toujours des conséquences dramatiques : la liste de Laurent WAUQUIEZ l’a emporté en dépit de l’échec de la liste puydômoise à s’imposer dans un contexte pourtant favorable. Et c’est bien le principal.

Personne n’est dupe parmi nous des discours pour la presse qui mettent en avant le pourcentage qui va bien, le point positif à retenir, l’échec de l’adversaire… J’ai même vu des socialistes satisfaits sous les projecteurs du résultat, c’est dire. Il faut s’appeler Johann IMBERT pour écrire sans rire : « Une petite fierté, récompensant un travail efficace, une présence constante sur le terrain et une certaine humilité de notre équipe.. » ; nous le laisserons à son travail, sa présence et son humilité. Euh… Johan, tu as fait campagne ? On veut les photos !… on a tout raté ! https://ambertaucentre.org/2015/12/20/35-regionales-en-livradois-forez-brice-hortefeux-mene-une-campagne-comment-dire-euh-transparente/ Parce que, sans vouloir être moqueurs, question direction de campagne… bien moyennes comme références…

Allez, restons sérieux et posons-nous la seule question qui vaille : quelle a été la valeur ajoutée de la locale de la liste ? En l’imposant (https://ambertaucentre.org/2015/12/15/regionales-brice-hortefeux-choisit-myriam-fougere-pour-incarner-lunite-de-la-droite-et-du-centre-contre-elle/) Brice Hortefeux a-t-il compris les électeurs d’ici ?

b – La presse en a parlé, mais a-t-elle compris ?

François JAUHLAC, de La Montagne a écrit dans un article abondamment relayé par l’élue ambertoise – allez savoir pourquoi – : « C’est à Ambert que la liste Wauquiez a réalisé son meilleur score sur une sous-préfecture. Révélateur d’un territoire qui se positionne davantage au fil des élections.

À plus d’un titre, le second tour des élections régionales aura été une confirmation sur la commune d’Ambert. Pour la liste conduite par Laurent Wauquiez comme pour cet ancrage tourné désormais vers le centre-droit.

1 – Le meilleur score dans une sous-préfecture pour Wauquiez. Confirmation déjà d’un mouvement entrepris depuis les élections municipales de mars 2014, qui ont vu la liste (sans étiquette, mais identifiée comme Divers droite) de Myriam Fougère ravir la mairie ronde à la gauche avec 43,99 % ; les élections départementales où le MoDem Michel Sauvade a remporté le nouveau canton d’Ambert avec 53,71 %. Un réalignement au centre droit parachevé par les élections régionales.

donc, si je lis bien : Myriam FOUGERE (sans étiquette, et menaçant de ses foudres les journalistes qui auraient le malheur de la classer, même un peu à droite) en battant Simone MONNERIE, UMP avec 43,99 % des voix a pris la commune à la gauche ? Et la même Myriam FOUGERE (encore sans étiquette) en binôme avec Christophe DELAYRE (sans étiquette non plus), battue par Valérie Prunier et moi-même, l’une adhérente des Républicains et l’autre vice-président du MoDem 63 cela confirme l’ancrage au centre droit ? Ben, moi, vieil élu, j’ai du mal à suivre.

Dans les deux cas l’objectif visé par Myriam FOUGERE était le même : faire perdre l’UMP aux municipales et l’Union des Républicains (LR-UDI-Modem) au départementales ; dans le premier cas, cela a fonctionné, dans le second ça a raté mais c’est passé près, on s’en souvient encore : que n’a-t-on pas entendu alors sur la droite forte qui avait malheureusement triomphé.  Euh… vous suivez toujours ? finalement, les shadoks, en comparaison c’est quasi limpide…shadok3

c – Mais Brice Hortefeux est arrivé :

  • BH : MF, pars incarner « l’union retrouvée de la Droite et du Centre » en terre livradoise impie… T’es le maire d’une sous-préfecture, et en plus ça va emm…. Gouttebel ! [on se demande toujours qui a eu l’idée, mais on finira bien par trouver…en tous cas il (ou elle) ne s’en vante pas…]
  • MF : voui m’sieur le Ministre, tout de suite m’sieur le Ministre. Finalement j’suis de droite ! J’suis de droite ! Et j’suis même du centre ! J’suis des deux ! J’suis une incarnation !
  • Nous : mais nous on est unis à fond ici, on n’a pas besoin d’incarnée… ça a fonctionné au poil pour les départementales,  et MF, elle est de droite depuis quand ?
  • BH : Depuis qu’elle m’a vu, imbéciles, et puis d’abord c’est moi le chef !
  • MF : bien chef, merci chef ; eh les copains, j’suis de droite ! J’suis du centre !
  • En principe à ce stade, tout le monde s’écrase…
  • Nous : même pas en rêve ! Ici, ce sont les électeurs qui ont le dernier mot.
  • BH : vous rigolez… j’vais mettre MF en 4ème position, comme ça elle est élue avant l’élection… Bien fait ! Na !
  • Nous : pffff….. , quel gros naze celui-là…

d – Et finalement qui avait raison ?

Laissons la place aux électeurs :  quand peut-on dire qu’un élu pèse sur élection ?

Prenons les départementales 2015 dans le canton d’Ambert : voici la différence de voix entre les deux listes présentes au second tour : en rose (Prunier-Sauvade) en bleu (Fougère-Delayre) (source : https://ambertaucentre.org/2015/03/29/election-departementale-2015-retrouvez-la-carte-des-resultats/)

différences

  • Ambert :  Myriam FOUGERE (maire), 51,01 % des voix
  • 1er tour 28,4 % des voix
  • Marsac-en-Livradois :  Michel SAUVADE (maire), 76,88 % des voix
  • 1er tour 42,56 % des voix
  • Saint-Martin des Olmes : Daniel BARRIER  (maire), 86,93 % des voix  
  • 1er tour : 48,81 % des voix
  • Arlanc : Christophe DELAYRE (adjoint)  42,37 % des voix
  • 1er tour  17,6% des voix (Valérie PRUNIER a été maire-adjointe à Arlanc précédemment, ceci explique sûrement cela…)

On peut aller voir ailleurs : François CHASSAIGNE, à Saint-Amant Roche Savine, 38,66 % des voix au premier tour, ou Bertrand BARRAUD à Issoire (une autre sous-préfecture) : 45,45 % des voix au premier tour, à Dore l’église Jean-Claude DAURAT, 47,37 % au premier tour, Dominique GIRON 72,99 % des voix au premier tour ou Jean-Luc COUPAT à Saint-Eloy la glacière 87,27% !…

Donc, un élu local qui pèse, à votre avis, c’est à partir de combien ?

Et aux régionales 2015 ?…

On pourrait se livrer au même exercice sur le premier tour pour les maires de la liste HORTEFEUX : Laurent WAUQUIEZ au Puy-en-Velay 53,47%, Louis GISCARD D’ESTAING à Chamalières 49,31 %, MT SIKORA à Saint Eloy les Mines 43,39 %, Myriam FOUGERE à Ambert 40,76 %, Frédéric BONNICHON à Chatel Guyon 45,62 %, Pascale BRUN à Augnat 52,11 %, Boris SOUCHAL à Herment 50,39%, Bertrand BARRAUD à Issoire 38,95 %.

Si l’on fait le même exercice pour les partis de gauche : Roger-Jean MEALLET à Champeix 46,24 %, Tony BERNARD à Chateldon 23,16 %, mais les maires n’étaient pas légion.. et le vent ne soufflait pas dans la bonne direction, c’est clair.

… dans le canton d’Ambert ?

Au 1er tour, Laurent Wauquiez totalise 39 % des suffrages. Cartographions l’écart à cette moyenne pour les communes du canton ; on retrouve un schéma classique : un électorat plus marqué à droite dans la moitié sud-est du canton, notamment sur la vallée de l’Ance.

wauquiez1ertour

Régionales, 1er tour : pourcentage des voix de la liste Wauquiez

Au second tour, La liste Wauquiez rassemble 50,1 % des suffrages exprimés. Les voix se concentrent là encore sur la vallée de l’Ance.

wauquieztour2

Régionales, 2nd tour : pourcentage des voix de la liste Wauquiez

Si l’on étudie le gain en pourcentage entre les deux tours on obtient un renforcement plus particulièrement dans la partie Nord-ouest (abstentionnistes du 1er tour, report du FN ou report du Front de Gauche ? Seule une analyse apporterait une réponse qui est probablement multiple)

wauquiezgain

Régionales, 2nde tour : gain en pourcentage entre les deux tours.

Quelles évolutions depuis les départementales ?

La comparaison est évidemment hasardeuse et il est difficile d’aller très loin : Contentons-nous de comparer le nombre de voix des listes DELAYRE-FOUGERE et PRUNIER-SAUVADE aux départementales avec les voix de la liste WAUQUIEZ aux régionales. On notera que les gains se font dans les terres « traditionnelles » de droite du sud (aux confins de la Haute-Loire de Laurent WAUQUIEZ et de la Loire). Par contre les pertes les plus significatives se font notamment sur la commune d’Ambert même, sur la quasi totalité de la communauté de communes du Pays d’Ambert. Au total près de 500 voix perdues quand même dans un contexte nettement plus favorable dans la dynamique impulsée par la tête de liste régionale. Et nous ne parlons que du 1er tour…

comparaison

Évolution des voix « de la Droite et du Centre » entre les élections départementales et régionales.

Sur cette base de réflexion on peut commencer une vraie analyse de cette élection et non pas les a priori sans fondements que l’on a pu lire et entendre ici et là. Allez Johan, au travail  avec efficacité présence et humilité…

Un autre élément mérite d’être porté à connaissance : le nombre d’électeurs supplémentaires du Front National en moins de 6 mois…

FN

Évolution du nombre d’électeurs du Front National entre les élections départementales et les régionales.

Il faudra mettre en perspective cette évolution sur les 20 dernières années, ce sera l’objet d’un article ultérieur probablement, car le véritable enjeu est ici. Mais restons-en à notre propos pour l’instant :

Au final, comme toujours avec Ambert au centre, à vous de juger, en vous aidant des documents proposés ici : quelle a été la valeur ajoutée de la locale de la liste ? En l’imposant  Brice HORTEFEUX a-t-il compris les électeurs d’ici ? Les commentaires vous sont ouverts.

Une chose est sûre, Brice HORTEFEUX ne s’est pas posé toutes ces questions et n’a que modérément pris en compte le résultat escompté localement. Alors, pourquoi s’opposer à la totalité des militants locaux de la droite et du centre pour imposer Myriam FOUGERE ?

La réponse n’est à l’évidence par dans cette élection. Ce sera l’objet de l’article 5/5 de cette série : « Au fait, Brice HORTEFEUX a-t-il encore sa place en Livradois-Forez… et ailleurs  ? ».

caricature

Frédéric DELIGNE, La Montagne, 20 décembre 2015

3 réponses à “4/5 – régionales à Ambert : Brice Hortefeux, quand on ne connaît pas, on demande.

  1. Merci Michel pour cette analyse.J’ai le sentiment d’être méprisé par ce monsieur, mais bon j’en ai vu d’autre. Le combat commence!!!!!!!!

  2. ça, c’est de la géo politique ! des cartes, des analyses, de la pédagogie, il est très fort !
    En ce qui concerne la dernière question : je trouve que le « encore » est franchement superflu.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s