Galerie

4bis/5 : régionales en Livradois-Forez , Brice Hortefeux et la « blonde de service ».


caricatureAvertissement : cet article est bien futile par rapport aux enjeux que nous avons à affronter, le déficit dramatique de l’emploi et celui de la participation des citoyens à la vie politique du pays sans oublier les récents attentats à Paris ; nous en sommes conscients. Pourtant, la politique politicienne et les arrangements entre amis, à l’origine du rejet des politiques, déteste la lumière pour pouvoir  prospérer. Et nous, à Ambert au centre, on n’aime pas la politique politicienne et  souhaitons regarder les problèmes en face pour mieux les surmonter. A vous donc de choisir ou non d’aller plus avant dans cet article et y découvrir les coulisses de l’élection qui vient de se terminer.

Nous nous interrogions dans l’article précédent sur les motivations qui avaient pu pousser Brice HORTEFEUX à imposer la candidature de Myriam FOUGERE aux régionales contre l’avis unanime de la totalité des militants locaux du centre et de la droite, pour ne pas dire de l’ensemble du département. (https://ambertaucentre.org/2015/12/24/45-regionales-a-ambert-brice-hortefeux-quand-on-ne-connait-pas-on-demande/ )

Les articles précédents démontraient à l’évidence l’absence totale de valeur ajoutée dans le cadre stricte de l’élection régionale (https://ambertaucentre.org/2015/12/20/35-regionales-en-livradois-forez-brice-hortefeux-mene-une-campagne-comment-dire-euh-transparente/ ) ; il fallait donc chercher ailleurs l’explication. En changeant d’échelle, la réponse est assez simple :

  • En fait , il faut se projeter dans la perspective des présidentielles et des législatives. L’impact local des régionales importait peu à Brice HORTEFEUX.
  • Pour ce qui concerne les présidentielles, elles vont commencer dans quelques semaines avec l’élection à la tête de la fédération du Puy de Dôme des Républicains. Brice HORTEFEUX est candidat à la succession de Christophe SERRE. Il vaut mieux verrouiller l’appareil avant la primaire de novembre 2016 ; dans tout le département l’ancien ministre prend des contacts, propose des vice-présidences et des investitures pour les législatives, histoire d’écarter toute tentative de révolte… Nous verrons bientôt si l’hypothèse est bonne, elle confirmera la suite de la démonstration. Et dans ce sens, recruter de nouveaux cadres républicains inféodés est une bonne chose, ils intègrent l’appareil du parti obligatoirement.
  • Pour ce qui concerne les législatives il faudra attendre un peu plus mais la démarche est tordue :
    • Brice HORTEFEUX part du principe que la 5ème circonscription est perdue face à André CHASSAIGNE ; dans ces conditions autant négocier directement ou indirectement. On présente des seconds couteaux en Livradois et en échange la réciproque permet de faciliter l’élection dans une autre circonscription : personnellement je pense à Issoire où  les choses seront difficiles, face à un poulain du député socialiste Jean-Paul BAQUET qui mettra tout en œuvre pour assurer sa succession.
    • En outre, les Républicains vont se trouver confrontés à des pénalités importantes, comme en 2012 (plusieurs millions d’euros par an). Une candidate est donc toujours bonne à prendre…

Donc on résume : se servir des régionales pour mettre « en orbite » une future candidate aux législatives de 2017 dans une circonscription perdue d’avance – c’est fou cette manie de vouloir décider des élections avant les votes des électeurs – tout en confortant la mainmise sur les Républicains ici et ailleurs.

La seule difficulté, insurmontable à nos yeux, était de trouver ici la « blonde de service » indispensable, suffisamment naïve et ambitieuse pour croire qu’elle était au centre du jeu. Nous n’y croyions pas, et pourtant…

Nous attendrons donc la suite des opérations et nous saurons rappeler si nécessaire ce que nous annonçons ici.

  1. Contrairement à ce qu’imagine Brice HORTEFEUX, nous ne sommes pas des « lapereaux de l’année » et l’expérience de nombre d’entre-nous à Ambert au centre fait que nous avons été confrontés déjà ailleurs à plusieurs reprises à ce type de manœuvres, somme toute assez classiques au sein de l’UMP et du PS.
  2. Pour autant ce type d’arrangement n’honore pas la vie politique et les citoyens qui s’engagent ici. Nous nous y opposerons donc toujours, c’est même dans les gènes de l’association « Ambert au centre et nous en sommes fiers.
  3. Être confronté à cette situation aura donc eu pour conséquence de resserrer les rangs ici à droite et au centre. Nous connaissons nombre de conseillers régionaux nouvellement élus, y compris une cousine de Jean AULAGNIER, c’est dire ! Et nous entendons donc bien poursuivre notre travail sur le terrain ici, à Clermont-Ferrand et à Lyon,  dans l’esprit qui se met en pratique depuis plusieurs mois dans le cadre du canton d’Ambert autour de Valérie PRUNIER, Claire RICHARD, Daniel BARRIER et moi-même.

Ainsi prend fin la mise en lumière sur la façon de rater une élection dans les règles de l’art. Cela ne méritait pas plus que ces quelques lignes, lues, malgré les mises en garde sur leur futilité, à 1057 reprises en fin de semaine dernière, au point que, curieusement une recherche « brice hortefeux puy de dôme » sur Google plaçait alors le blog Ambert au centre en 7ème position devant… les vœux de Noël de Nicolas Sarkozy sur le site des Républicains. https://www.google.fr/search?q=brice+hortefeux+puy+de+d%C3%B4me&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=cr&ei=1bp-VsSCCczoUoOfvtgM

Étonnant, non ?

Sic transit gloria… https://fr.wikipedia.org/wiki/Sic_transit_gloria_mundi

 

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s