Galerie

Guichet de la gare d’Ambert : Dédé Chassaigne tente de se refaire une virginité militante ?


Le député André Chassaigne aurait-il succombé aux charmes capitalistes, ultra-libéraux et donc forcément vénéneux de la maire Les Républicains d’Ambert, renonçant ainsi à toute une vie lutte au service du prolétariat et des cheminots ?

Alors que nous nous interrogions depuis quelques jours sur son implication dans la question du guichet de la gare d’Ambert (https://ambert2015.net/2016/04/25/guichet-sncf-la-mairie-dambert-repond-aux-conseillers-departementaux/), au point que les conseillers départementaux du canton d’Ambert lui écrivent pour s’en inquiéter, le voilà qui met en ligne subitement sur son blog un courrier adressé à la direction régionale de la SNCF, 63, avenue de l’Union soviétique (si, si, ça ne s’invente pas…) :

crr27-04-16gareambertcrr27-04-16gareambert2source : http://www.andrechassaigne.org/Guichet-SNCF-d-Ambert.html

Après avoir pris en compte les « inquiétudes locales » – il faut reconnaître que cela commence à faire un peu de bruit par ici… – il lâche plusieurs informations tout à fait intéressantes :

–          On passera sur le tirage de couverture pour le sauvetage du guichet en 2013 ; alors Dédé, on oublie tous les camarades et autres présents dans l’action ? C’est pas bien ça…

–          On découvre que cela fait « près d’un an » que la question du guichet a été soulevé par la SNCF. Bien pire donc, que ce que nous imaginions ici même (https://ambertaucentre.org/2016/03/30/la-mairie-dambert-se-reconvertit-en-guichet-sncf/) ; alors Dédé, on t’a connu bien plus réactif pour rassembler les élus, les agriculteurs, les personnels de santé ou les salariés de telle ou telle entreprise à grands coups de communiqués de presse et de passage devant les radios et télévisions.

–          On apprend qu’André Chassaigne et Myriam Fougère avancent main dans la main sur ce dossier. Là aussi confirmation de ce que l’un est l’autre n’arrivaient qu’à peine à avouer du bout des lèvres li y a quelques jours.  Alors Dédé, on négocie en douce avec le patronat sans informer la base militante ?

–          On a la confirmation que la mairie a été sollicitée pour prendre en charge « la question de l’agent occupant ce poste », ce dont nous n’avons jamais douté un instant, malgré les dénégations de cette même mairie. Alors Dédé, on couvre les turpitudes de la Droite contre les intérêts des travailleurs ?

Mais là où on voit que faire de la politique c’est un métier, au point de faire passer Myriam Fougère pour une petite joueuse avec son mail bien tardif aux élus ambertois (https://ambertaucentre.org/2016/05/02/guichet-de-la-gare-sncf-retropedalage-a-la-mairie-dambert-cela-nous-va-bien/),  c’est dans la capacité du député à se sortir d’une situation tordue : après un an de silence, vite j’appelle à une table ronde – décidément ces deux-là ont la table ronde à retardement facile – afin de « lever les inquiétudes légitimes de la population et  des élus » ; alors là, respect : d’un coup de baguette magique on laisse le Directeur régional se débrouiller seul face aux agités après l’avoir soutenu en douce pendant des mois et hop, on se replace dans le sens de l’Histoire !

Franchement Dédé, on t’a connu bien meilleur que sur ces combinaisons à la petite semaine : une à une les informations mises en ligne ici se sont révélées malheureusement exactes.

 André, les troupes fidèles se raréfient d’élection en élection et l’appel improbable aux mercenaires qui se vendent aux plus offrants n’a rien donné sur l’action. C’est clair, il est temps de continuer à refermer le livre de l’ère Chassaigne en Livradois-Forez ; cette façon-là de faire de la politique, on n’en veut plus ici.

 

 

2 réponses à “Guichet de la gare d’Ambert : Dédé Chassaigne tente de se refaire une virginité militante ?

  1. le problème avec les lettres se sont les dates qu’elles portent. Ainsi lorsqu’on compare la date de cette missive, avec le déroulement des évènements du guichet SNCF de la gare d’Ambert, cela est au minimun impressionnant. Nous nous trouvons dans un contexte que la majorité de la population rejette. En effet on ne peut vouloir tout et sont contraire. Il n’y a qu’au niveau de la physique quantique que la théorie du chat de schrödinger s’applique, mais pour la gare d’Ambert c’est impossible, alors trop c’est trop.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s