Galerie

Nos lecteurs nous informent que :


Rien de nouveau, déjà en 2014 :

 

« LES COMMUNISTES DE SAINT QUENTIN S’ OPPOSENT A CHASSAIGNE…!!!

Communistes, nous nous désolidarisons entièrement du député André Chassaigne sur la réforme ferroviaire. »

Si vous voulez lire la suite, utilisez le lien ci-dessous

 

https://blogs.mediapart.fr/brigitte-pascall/blog/190614/les-communistes-de-saint-quentin-sopposent-chassaigne

8 réponses à “Nos lecteurs nous informent que :

  1. Non non, Philippe, pas d’accord avec eux, si André CHASSAIGNE avait penché du côté du PS, ça se serait su !!! je ne pense même pas qu’il ait fait 2 ou 3 viles flatteries au Président pour faire partie du voyage officiel à CUBA l’an passé, c’est un homme très ouvert André CHSSAIGNE, sans plus, hier peut-être copain avec certains socialistes, quand tout allait bien, aujourd’hui, par exemple avec Hortefeux, et qui sait, demain, peut-être avec d’autres… Il a le droit de faire de la politique autrement lui aussi, et de voter vos motions de censures par exemple non ?

  2. Comment ça, rien de nouveau ? Depuis des années, on nous serine que les cocos sont des béni-oui-oui, la main sur leur bible (l’Huma) le regard énamouré vers le « chef » qui leur dit ce qu’il faut penser et dire, et là, on nous présente des communistes qui ne sont pas d’accord, qui réfléchissent, qui analysent, qui argumentent, qui se battent et ne sont pas près d’accepter n’importe quoi…
    On nous aurait donc caché quelque chose ?
    Et au fait, qui avait raison ? Chassaigne ou les cheminots ? Voilà un débat qui aurait pu être intéressant, sur cette réforme ferroviaire demandée par le PS, et très comparable à ce que propose la droite sur le même sujet.

  3. Ayant fait une fausse manip au moment de l’envoi, je réitère l’essai en espérant être un peu plus performante…
    ***

    On en est donc là sur le blog « Ambert au Centre » ?
    Ressortir hors contexte des extraits des débats des échanges (publics) au sein du du PCF ?
    Tout d’abord, mais ce n’est qu’une suggestion, vous pourriez relayer l’article original de la section de Saint-Quentin plutôt que le Copié-collé de Madame Pascall, connue dans le sérail restreint des militants de claviers à la gauche de la gauche pour tirer sur tout ce qui bouge dans une ligne supposée ou avérée différente que celle de M. Mélenchon et du PG. Vous pourriez d’ailleurs, si le cœur vous en dit, relayer de nombreux articles de l’ensemble des sections et fédérations communistes de France, et vous auriez l’occasion de voir que le débat existe au sein de ce parti, n’en déplaise aux moqueurs de claviers et d’ailleurs.
    Il y a dans tous les partis, les mouvements, des militants qui ne s’embarrassent pas d’utiliser des ficelles usées mais toujours efficaces de mauvaise foi pour « tirer sur » ou mettre sur « un piédestal » leur champion-ne ou leur parti ; Madame Pascall en fait partie, et il semblerait que certains rédacteurs sur le site d’Ambert au Centre aussi en relayant exclusivement cet article là. Mais bon. Passons.
    Il se trouve que ce texte est sorti dans un contexte particulier, celui de la réforme ferroviaire débattue et votée en 2014. J’ai suivi les débats et les évolutions du texte jusqu’à son vote final. Le débat en interne à la gauche du PS vis-à-vis du travail de l’équipe parlementaire GDR dont les communistes font partie et dont. M. Chassaigne est président à l’Assemblée Nationale s’est fait sur les objectifs et la méthode. Mais si débat il y a eu, c’est aussi pour la simple et bonne raison que le groupe GDR est le seul qui s’est positionné concrètement sur la ligne de la défense du service public et la défense du statut des salariés, pas à pas, tous les jours dans l’hémicycle. Le groupe a bataillé sur chaque ligne du texte qu’il pouvait faire évoluer. Ce travail paraissait encore insuffisant aux yeux de certain-e-s (et on les comprend vu les enjeux !) qui auraient préféré des blocages de principes avec le renforcement du mouvement gréviste. Il reste cependant qu’au moment de la proposition de réforme, il y avait des distensions intra-syndicales, syndicats sur lesquels le travail parlementaire s’est aussi appuyé pour relayer des revendications qui ne soient pas « hors-sol ». Saint-Quentin travaillait avec l’une des ses composante, le député une autre. Les divergences de point de vue se sont manifestées au moment même où les débats parlementaires ont eu lieu. On peut le déplorer, il n’en reste pas moins que si l’on respecte le débat « démocratique » on trouvera systématiquement des positions divergentes. Vous utilisez l’une d’entre elles pour insinuer… quoi au juste ? De mon point de vue, et à la lecture des débats d’alors, M. Chassaigne n’en était pas responsable (de ces distensions), et on peut l’observer, ce genre de désaccord est nocive aux salariés quand il s’agit de défendre leurs droits au sein d’un hémicycle quand les élus s’en font les porte-parole. Pour contrebalancer vos écrits, je pourrai moi aussi faire des copier-coller des nombreux textes de soutien de l’action parlementaire, des nombreux messages frappant de sincérité sur les réseaux sociaux, de salariés du rail qui remerciaient le député et on groupe de les avoir défendu avec une telle pugnacité… Ceci étant dit et malgré les modifications apportées, l’ensemble du texte soumis au vote n’étant pas jugé comme assez favorable au service public et aux salariés, n’a pas eu la faveur du groupe GDR. Et d’ailleurs les votent se sont répartis comme l’infographie suivante le relaye, informez-nous donc d’où se trouvaient vos représentants d’alors et ce qui a motivé leur vote ? :
    http://www.leparisien.fr/transports/la-reforme-ferroviaire-adoptee-par-l-assemblee-nationale-24-06-2014-3949383.php
    En creusant les archives sur internet, comme visiblement vous ou vos lecteurs savent le faire, on observera que les votes « contre » le texte, ne relèvent pas tout à fait des mêmes préoccupations que celles du groupe GDR… http://www.lcp.fr/afp/la-reforme-ferroviaire-adoptee-lassemblee
    On peut se demander quelle position M. Juppé aurait eu en pareil cas, j’en ai pour ma part une petite idée…

    Et pour conclure, en réponse à M. Hernandez : le fait que M. Chassaigne se déplace à Cuba ne relève pas de pratiques telles que la « flatterie » comme vous le décrivez (mais peut-être est-ce le seul mode de fonctionnement que vous connaissez en politique ? Je vous rassure, il y en a d’autres), mais en raison du fait qu’il est le président à l’Assemblée Nationale du groupe d’amitié France-Cuba. Je vous renvois au site de l’Assemblée pour prendre connaissance de l’ensemble des groupes, de leurs présidents et de leur rôle :
    http://www2.assemblee-nationale.fr/europe-et-international/activites-parlementaires-internationales/les-groupes-d-amitie-parlementaires#node_8836

    • Je vous remercie beaucoup d’avoir pris le temps de ce long développement : le but de ce blog est de permettre le débat argumenté, critique mais aussi constructif de quelques tendances qu’il provienne ; vous êtes donc ici chez vous, même si c’est de façon anonyme (salut également à Eric Dubourgnoux, auteur également d’un autre commentaire il y a peu de temps).

  4. OK, je regrette l’expression « viles flatteries » un peu excessive et je pense avoir reconnu qui (ou quel type de personne) se cache effectivement derrière le nom de « gwstars », moi j’avance à visage découvert, quand on fait de la politique, c’est comme quand on veut faire la révolution, il faut ne rien avoir à perdre…
    Ce que j’ai voulu dire, c’est qu’aujourd’hui, il y un paradoxe. Le Président Hollande laissera la France dans un bien meilleur état qu’il ne l’aura trouvée et pourtant, il sera le Président le plus détesté. Son problème, ce n’est pas d’avoir fait des promesses non tenues, ils le font tous pour être élu et surtout parce qu’ils n’ont pas l’idée de la situation que va leur laisser leur prédécesseur. Son problème c’est d’abord de ne rien avoir dit aux Français et d’avoir laissé croire qu’il maitriserait la situation et que tout s’arrangerait rapidement. Mais surtout son problème, c’est de n’avoir pas pu s’appuyer sur un véritable socle de gauche, certes, d’abord au sein du PS, avec les frondeurs, ces fuyards qui ne pensent qu’à sauver leur siège et les partenaires qu’étaient, je dis bien qui étaient, le PC et les verts, et parmi eux des gens comme André CHASSAIGNE, qui me semblait être quelqu’un de sensé et de courageux , un homme de conviction qui aurait pu faire évoluer le PC plutôt que de le laisser « stagner » avec les mêmes recettes archaïques et qui empestent la naphtaline… oui le monde évolue et la gauche doit aussi évoluer. Le PS aujourd’hui est composé d’une majorité de « sociale-démocrates » dont je fais partie, qui se situent plutôt sur une ligne de centre gauche et une minorité de « gauchistes », appelons-les comme ça, très bruyants, et qui n’ont plus rien à faire chez nous. C’est un triste constat, mais j’espère, pour ma part, que cette séparation se fera rapidement. Demain d’autres arriveront au pouvoir, (Juppé ou Sarkozy), la Gauche aura une fois de plus raté son train et ceux qui braillent aujourd’hui continueront à brailler encore demain, peut-être un peu moins fort, parce que quand la Droite prend, c’est toujours normal, mais quand la gauche donne, ce n’est jamais assez…

  5. Bonjour M. Hernandez,
    Je n’avance pas réellement à visage découvert (gw étant le raccourci de mon surnom et stars les initiales du village ou j’habite). Il m’arrive de prendre la parole à visage découvert, en public, ne vous inquiétez pas, je reste constante dans mes opinions et mes prises de positions. Je ne fais que limiter les traces que je laisse sur internet à mon sujet. Mais si vous avez besoin de connaître mon identité pour pouvoir échanger nous pouvons trouver un moyen pour que vous l’ayez sans problème. Section communiste d’Ambert, ex-élue, etc… Bref il m’arrive parfois aussi d’avoir envie d’échanger sans éveiller les habituels stéréotypes qui servent la soupe à beaucoup de rédacteurs que je peux lire sur ce site.
    J’entends le fait que ne vous soyez politiquement pas toujours d’accord. Vous vous qualifiez comme social-démocrate, j’imagine que c’est la social-démocratie telle qu’on l’entend aujourd’hui ? Tant mieux pour vous si vous savez où vous vous situez mais ne vous en déplaise, le PC n’est pas sur cette ligne. Nous avons une lecture économique différente, et nous ne nous plaçons pas dans la ligne du « There Is No Alternative », même si cela peut vous sembler utopiste. Ensuite le PC ne rejette pas le débat « démocratique » même si il faut rajouter un certain nombre de guillemets à démocratie telle que nous la vivons aujourd’hui en France, on peut toujours prendre comme référence le pire ailleurs mais aussi avoir comme boussole le meilleur pour demain.
    Vous semblez oublier deux points qui me semblent incontournables : que le PCF, ce n’est pas que M. Chassaigne et qu’il ne siège pas à Colonel Fabien, par ailleurs que le PCF est composé de militants dont un certain nombre, voir un nombre certain, demande la confortation d’une orientation à gauche sur nos bases et ne souhaite pas le glissement à droite que subissent tous les partis de l’échiquier (cf. nos débats et votes en vue du congrès de juin). Il me semble que chez les socialistes, ce même débat à lieu. Et je pense qu’il a raison de se faire vu les difficultés que rencontrent les sociaux démocrates aujourd’hui à l’échelle européenne.
    Vous dites « Le PS aujourd’hui est composé d’une majorité de « sociale-démocrates » dont je fais partie, qui se situent plutôt sur une ligne de centre gauche et une minorité de « gauchistes », appelons-les comme ça, très bruyants, et qui n’ont plus rien à faire chez nous. »
    Je n’en n’ai pas la même perception que vous. Si vous appelez « gauchiste » (qui a l’air d’être un peu méprisant) les personnes qui se revendiquent encore socialistes au sens non entièrement convaincue qu’il faille se plier au capitalisme libéralisé et devancer même ses attentes… je ne vois pas ce qu’il y a de méprisable là-dedans. Telle que vous me décrivez la situation, le fait qu’ils n’aient plus rien à faire chez vous, me fait penser à la technique du coucou. L’expulsion des éléments plus proches de la version originelle mais que l’on doit virer pour avoir le champ libre.
    C’est bien votre droit dans les mouvements internes de votre parti. Et comme vous dites une clarification des positionnements pourrait avoir des effets bénéfiques pour tout le monde. D’ailleurs le changement de nom du parti pourrait être une solution pour clarifier la choses dans les esprits que ne s’intéressent que de loin au débat politique mais qui pense encore que socialiste ça veut dire « de gauche » et travaillant à réduire les inégalités ». Par contre la ligne que vous revendiquez être la votre comme tendance majoritaire (le sera-t-elle demain ?) n’est pas vraiment « gauche anti-capitaliste compatible » (de mon point de vue).
    Et donc forcément, il y a des frottements et des terrains de désaccord. Et ce n’est pas en crachant sur les autres, qu’ils soient de votre parti ou non, que vous repeindrez en « rose » des textes tels que celui de la Loi sur le travail, encore moins en ayant recours au 49-3, à plusieurs reprises de surcroît.
    Même si je n’étais pas au parti communiste, ayant une formation en psychologie sociale, donc très attentives aux logiques de groupes et inter-groupes, aux éléments de langage et au traitement de certaines problématiques, il me serait impossible de m’investir dans la tendance que vous soutenez.
    Cependant, la politique c’est aussi quand on est pas que dans le débat idéologique savoir unir les forces qui peuvent s’unir sur des sujets précis quand les objectifs en valent la peine (les services publics par exemple). Toutefois, il est plus aisé au yeux des autres et de soi-même d’être raccord sur le terrain avec les idées que l’on soutien au niveau national. Vous êtes, et Michel aussi dans cette difficulté où il faut faire le grand écart entre les deux sur ces sujets-là. Que ce soient la RGPP, la loi NOTRe, j’en passe et des meilleurs sans compter le programme qui se dévoile de M. Juppé, pour le coup complètement à côté de la plaque économiquement parlant (éléments qui sautent aux yeux à la première lecture des mesures annoncées sur son site) il ne reste pas beaucoup d’espace pour celles et ceux qui ne sont pas encore acquis à la cause libérale (au sens économique du terme). Et je pense que vous pouvez continuer à taper sur M. Chasaigne ou ne sais qui d’autre, cette réalité-là n’en sera pas masquée pour autant.
    Sincères salutations.

  6. Au pays des boiteux chacun pense qu’il marche droit

    …Est ce en septembre 2010 que j ai moi même  »braillé » contre Sarko ( manif contre la réforme des retraites) tout le ban et l’arrière banc du PS auvergnat faisait  »le trottoir » pour, au moins cautionner la manifestation et au plus nous faire rêver un avenir meilleur……..????

    Je suis vraiment inquiète pour le bassin d’ Ambert ou les forces se résument (c’est mon point de vue) à  » 3 pelés et un tondu » tout en passant beaucoup trop de temps à » s’étriper » alors que nous perdons nos services publics, que nos jeunes partent ailleurs… au fait dans 10 ans auront nous encore des pompiers dans nos communes…????

    Quelles seront les conséquences de la mise en place des groupements hospitalier de territoire (GHT) sur la prise en charge des problèmes de santé et sur l’emploi
    le CHU se verra confier le transfert et la gestion de plusieurs activités transversales :
    Les services informatiques hospitaliers (SIH)
    Les départements d’information médicale (DIM)
    La fonction Achats
    La coordination de la formation continue et du Développement Professionnel Continu (DPC)
    La coordination des Instituts de Formation paramédicale (IFSI…) L’organisation commune des activités de Biologie, d’Imagerie Médicale
    etc…etc… Y aura il encore des disparitions d activité au centre hospitalier d’ Ambert ?

    Les gendarmes, les bureaux de postes, le tribunal, la chirurgie, la maternité,la psychiatrie, diminution effectifs aux impôts,à la DDE, Orange parti à Thiers puis à Clermont fd, les collèges en difficulté, la sous préfecture ouverte seulement le matin,idem pour les banques, ….Le huit à Huit fermé, idem pour plusieurs commerçant,
    les bureaux du quotidien la Montagne disparu,… une malheureuse page sur la gazette… fermeture d’une pharmacie …difficulté pour trouver un médecin traitant………Entretien médiocre des lignes téléphoniques…
    Les associations, malgré le bénévolat, périclitent, le train AGRIVAP, par exemple ne descend plus jusqu’à Courpiére….

    Le bateau coule normalement….

  7. Si il y a une chose dont je suis certains, c’est que je ne possède pas la vérité. Si je me suis mobilisé pour le guichet, c’est en raison, entre autre, de la manière dont la SNCF a conduit cette fermeture. On ne peut à la fois, ne prendre aucun avis, affirmer qu’il n’y a rien de prévu, et faire le contraire. Nous nous retrouvons dans un nouveau concept qui malheureusement est appliqué par de nombreux politiques qui ne songent qu’à une seule chose, conserver leur poste. Et avant que des critiques me soient envoyées, j’applique cela aussi bien à droite qu’à gauche.

    J’appartiens à ce qu’il est convenu d’appeler, la droite sociale et fraternelle, Alors, mon cher jean-marie, M. Le député affirme un ligne politique qui est porté par le un léger vent qui n’a jamais fait sombrer la moindre embarcation, et quid du résultat?
    La mélanchonite gagne du terrain mais où sont les résultats?

    il ne faut plus mettre en avant les erreurs du communisme, ni leur non réussite, me dit-on, mais alors qu’ils abandonnent ces principes d’un autre âge, mais je ne crois pas non plus à ce capitalisme ultra libéral qui ne conduit qu’au chaos lui aussi.
    Le tout blanc et le tout noir ne fait que le lit du fascisme qu’il soit de gauche ou de droite, mais le mélange des genres ne sert qu’à perdre les électeurs et s’il ne les conduit pas à réélire les champions de la manipulation, il les conduira à voter pour des extrêmes qui je le pense vous font autant horreur qu’à moi.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s