Galerie

Ensemble nous tirons le waggon dans la même direction


En ce 29 août 2016, nous avions rendez-vous à la mairie d’Ambert pour rencontrer la direction représentée par M. CHARTRAIN et l’un de ses collaborateurs. Lorsque je dis nous, je veux parler du comité (allez lire la banderole qui est sur la gare d’Ambert pour visualiser qui en fait partie)qui se bât contre vent et marée pour que la direction Auvergne de la SNCF finisse par écouter nos voix. Je dis, direction Auvergne, car elle existe jusqu’à la fin décembre 2016. Le comité s’est réuni sous l’égide de la maire d’Ambert en présence du député de la 5e circonscription  et de l’un de nos conseillers départementaux.

Après nous avoir expliqué le pourquoi du comment de leur décision de fermer le guichet SNCF pour le remplacer par un ersatz de guichet nous sommes arrivés au cœur du débat. Ils sont venus nous voir pour discuter, sauf que si une action initiée par le comité n’avait pas mis en évidence une illégalité flagrante, qui a conduit madame la Préfète à mettre en demeure la SNCF de continuer son exploitation, peut-être, je dis bien peut-être que ce matin nous n’aurions pas eu cette réunion ?

Après nous avoir expliqué la baisse du chiffre d’affaires, auquel le comité a répondu qu’il serait temps de procéder à un travail commercial sur le terrain et que ce n’était pas au client de le faire à leur place.

Après nous avoir expliqué qu’il ne pouvait pas nous donner de réponse quant à l’ouverture au-delà du 31 août 2016, en dépit de l’injonction de la préfecture, car il n’avait pas la même interprétation de la loi et nous avoir indiqué que l’autorité de tutelle n’avait pas été saisie ?

Après deux heures de Réunion nous en étions au même point qu’au départ et ils se cantonnaient, dans un réflexe pavlovien à répéter nous nous en tenons à la première convention échangée avec la Mairie d’Ambert.

Par contre en fin de réunion, certainement fatigués par les attaques incessantes dont ils faisaient l’objet de la part des membres du comité, ils finissaient par reconnaître  que notre alliance, partis-LR-PS-PC-UDI-MODEM-CGT-avec les 3 associations, faisait que la direction de Paris observait de très près la situation Ambertoise.

 

Pour en finir, cerise sur le gâteau, après nous avoir expliqué en long et en large que la position de l’état et de sa représentante, comment dire, cela leur importait peu, et  comme notre conseillère régionale leur avait indiqué qu’une réunion de la commission des transports se tiendrait mis septembre à Lyon au siège de la région, à bout d’argument ils nous faisaient savoir que si la Région leur donnait l’ordre de maintenir le Guichet à Ambert, la direction de la SNCF appliquerait !

A bon entendeur salut

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s