Galerie

Ambert : la mairie censure les élus d’opposition ? Ambert au centre leur rend la parole.


censureNous la censure, on n’aime pas trop, alors, nous sommes solidaires des élus d’opposition à qui la mairie ne semble pas vouloir donner la parole à en croire l’article sur leur blog : http://www.ambert-initiatives.fr/2016/09/ambert-censure-sur-le-bulletin-municipal.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Le monde est mal fait, à Ambert au centre, on nous a interdit de présenter des photographies des élus de la majorité ambertoise en son temps. Allez y comprendre quelque chose…

Bah, au final, il y aura plus de lecteurs ici que sur le bulletin municipal…

Voici l’article censuré :

« Chiffres inquiétants

Au dernier conseil municipal, Madame Le Maire a constaté la baisse des effectifs dans tous les établissements scolaires publics de notre ville. C’est le reflet de la perte d’attractivité d’Ambert à laquelle la municipalité ne propose pas de solutions. La conséquence sera inévitablement des fermetures de classes.

Pour enrayer cette chute, imaginons des solutions adaptées en sortie de lycée ou classe professionnelle et des formations post-bac d’avenir. Logements étudiants et transports adaptés seront indispensables. C’est de la compétence de la Région.

Alors Madame La Conseillère Régionale, il ne suffit plus de citer dans toutes vos interventions les noms des grands élus régionaux ou de se faire photographier avec eux, il faut travailler les dossiers et convaincre.

Nous serons très attentifs à vos résultats !! « 

Simone Monnerie, Laurent Courthaliac, Corinne Pegheon, Annie Bernard, Patrick Besseyre.

Elus de la liste « Ambert, Evidemment ! »

On n’aurait pas mieux dit et, si par hasard la mairie d’Ambert veut commenter, promis, on ne censurera pas…

 

 

Une réponse à “Ambert : la mairie censure les élus d’opposition ? Ambert au centre leur rend la parole.

  1. Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. Cette phrase prêtée faussement à Voltaire pourrait être notre devise. Le faible tente toujours de cacher la vérité, le fort n’en a jamais peur. Et dire que notre cher ami Môsieur Brice l’a désigné comme candidate sur la 5e circonscription, il n’est pas à une erreur près le bougre, peut-être que personne ne lui a dit que les législatives ne se faisait pas sur un scrutin de liste.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s