Galerie

Retour à Billom pour les Primaires


le marché de Billom un réel plaisir

Florence Dinouard-Duparc votre candidate pour les législatives 2017 au centre et à droite

Aller à la rencontre des billomoises et des billomois est toujours enrichissant. Nous sommes venus pour les écouter et leur expliquer pourquoi nous sommes là. Après avoir pris un café, nous nous sommes promenés sur le marché. Je ne pratiquerai pas la langue de bois, je ne sais pas faire. Il est vrai que certains nous ont accueillis fraîchement, mais toujours avec une grande politesse, et que d’autres affichaient  un réel plaisir de nous voir oser être là. On sent, que les uns et les autres, ont besoin de parler et surtout d’être écoutés, un grand reproche qu’ils font à l’ensemble des politiques qu’ils rencontrent.

Voilà le verbatim de ce que nous entendons:

-ils sont tous pourris

-la gauche, la droite, ils pensent qu’à leur gueule, ils n’ont jamais bossé.

-Que des fonctionnaires à la retraite qui se remplissent les poches

-Dédé, il est comme les autres, il ne fait…

View original post 505 mots de plus

9 réponses à “Retour à Billom pour les Primaires

  1. Un homme politique qui contourne la loi alors que son rôle est de veiller à sa bonne application n’est pas pour moi un honnête homme. De plus, il s’était attribué indûment un appartement de fonction rue Jacob, dans le 6ème arrondissement de Paris, ainsi que des logements pour sa famille, à des prix très … préférentiels, auxquels il n’avait pas droit.
    N’est-ce pas une forme d’enrichissement personnel ? Si la loi ne l’a pas dit ainsi, c’est peut-être qu’elle a des réponses différentes s’il s’agit d’un personnage influent ou d’un obscur lampiste…

  2. Lorsque l’on fait un article, il faut vérifier ses sources et ne pas se fier à ce qui est écrit sur intenet car il y a beaucoup de rumeurs et de fausses informations. Si, A Juppé a reconnu son erreur et l’a payé chèrement, votre info sur un appartement est totalement erronée. Faites attention, colporter cela est répréhensible. Je ne serai pas celui qui vous dira que cela n’a pas d’importance, mais je crois aussi que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. Je terminerai en vous disant que contrairement à d’autres il a assumé ses erreurs et, par exemple, prenons le cas récent de l’ancien leader de la CGT qui aujourd’hui se trouve dans un placard doré, si cela avait été un simple adhérent, que se serait-il passé?
    Voilà le monde n’est pas blanc ou noir, des erreurs nous en commettons tous et je crois qu’il faut avoir une graduation que ce soit dans la faute ou dans la sanction. Je ne suis pas sûr que l’adage qui vole un œuf vole un bœuf soit la panacée.
    Amicalement

  3. Désolé de vous contredire, monsieur Duparc, il ne s’agit pas de rumeur mais d’un fait avéré, relaté par des organes de presse écrite qui n’ont pas été attaqués en diffamation.
    Quant à montrer du doigt un autre tricheur pour détourner l’attention, ce n’est pas un bon argument ! Que celui-ci arrange sa conscience avec ses adhérents, en tout cas il n’a pas demandé à devenir le président de tous les français !
    S’il l’avait fait, d’ailleurs, je n’aurais pas voté pour lui non plus…

  4. Le billet me fait réagir sur deux points qui concernent tous les deux le projet de « société libérale mais sociale » que vous défendez, et qui est un objectif tout à fait louable.

    D’abord, je ne comprends pas le « mais » entre libéral et social. ça semble induire une contradiction qui, en dehors de l’orthodoxie ultra-libérale ne va pas de soi. Le keynésianisme fonctionne dans une économie libérale, dans un marché ouvert, mais pour autant il n’en prône pas moins une régulation sur les marchés asymétriques comme celui du travail, donc des mesures sociales.

    Ensuite, cette idée d’une société libérale et sociale me paraît assez difficilement compatible avec le programme économique d’Alain Juppé où j’ai beaucoup de mal à voir le côté « social » dans la « grande fête ultra-libérale » que sont ses propositions. Je ne suis pas certaine que ses idées économiques soient bien en phase avec celles que vous entendez représenter. Mais sur ce point, les candidats de la primaire de droite sont tous d’accord, et la droite dite sociale brille par son absence, alors même que je suis persuadée que la majeure partie des électeurs de droite et des personnes de droite comme vous qui s’engagent sur le terrain s’y reconnaissent plus volontiers.

    Pour parler d’autre chose, pendant que la primaire bat son plein à droite, le CETA va entrer en vigueur au mépris total de la démocratie puisque l’UE impose une entrée en vigueur provisoire de 3 ans en attendant l’approbation des peuples (on croit rêver).
    C’est la démocratie version 1984, et pas un homme politique de droite (pas plus que de gauche gouvernementale d’ailleurs) pour s’en émouvoir; et pour cause, ils sont d’accord, se fichant royalement des implications que cela aura pour ceux (agriculteurs, patrons de PME, salariés dans des endroits un peu isolés, etc.) qui les auront portés au pouvoir. La société libérale et sociale semble donc malheureusement bien loin des préoccupations des candidats à la primaire.

  5. Je suis assez surpris de ne pas voir ma réponse à monsieur Duparc, jusqu’à aujourd’hui chacun pouvait s’exprimer librement. Qu’en penses-tu, Michel ?

  6. M. Paturaud, je ne pouvais répondre à votre commentaire, n’en ayant pas connaissance. Si vous m’avez bien lu, je dis une seule chose M.Alain Juppé a été condamné dans une affaire, très bien. Pour le reste il me semble bien que la justice a classé l’affaire. Vous pouvez penser ce que vous voulez de cette institution, mais si on remet tout en cause la révolution ne sera pas loin ce qui n’est pas mon objectif.
    Alors je serai clair, je ne crois pas aux hommes purs, aux hommes qui n’ont jamais chuté, aux hommes plus blancs que blancs, je dois même dire qu’ils me font peur. J’ai croisé au long de ma vie beaucoup de gens qui réclamaient la droiture, la « pureté » l’honnêteté et je ne sais quoi encore, le zéro péché, et qui dans leur vie privée n’hésitaient pas à employer des gens aux noirs, à truquer leurs impôts, à tromper leur mari ou leur femme, un ensemble de choses qui en réalité font l’être humain. Je le clame haut et fort je préfère un homme qui a péché et qui se rachète à celui qui veut nous faire croire qu’il est aussi pur qu’un diamant ainsi celui qui veut nous faire croire qu’il n’a jamais profité de rien, pour lui, pour ses enfants, etc, m’impressionne et je vous le répète me fait peur. Je ne prendrai que trois exemples: le premier :lorsque le service militaire existait encore, imaginez le nombre de lettres d’interventions qui arrivaient sur le bureau du responsable du recrutement pour expliquer que l’enfant ne pouvait pas aller le faire, le second : ceux qui passent un concours dans la fonction publique et que dès qu’ils sont titulaires, font des pieds et des mains, pour revenir près de maman et papa. Comme me disait l’un de mes amis, ceux qui ne le font pas c’est qu’ils ne connaissent personne, cela arrive, quant au troisième, ceux qui font intervenir pour faire sauter les P.V. et bien tout cela vous fera comprendre la raison pour laquelle je soutiens alain Juppé car je l’affirme c’est un honnête homme qui a reconnu ses erreurs qui n’a pas fui ses responsabilités, mais je vous le concède ce n’est qu’un Homme. Voilà M.Patureau ce que je voulais vous dire et croyez moi les sites sur lesquels j’interviens sont totalement libre, mais comme tout un chacun, Michel et moi-même avons le droit à des vacances.

  7. Ma chère Lucie H2P
    Je ne vais recommencer à expliquer pourquoi j’ai tant attendu pour vous répondre « vacances »
    1/ j’ai employé le terme société libérale dans son sens commun, celle d’une société de liberté, je ne suis pas ici pour faire un cours d’économie, je laisse cela à mes amis plus qualifiés que moi. Pour nous gens du commun le terme, société libérale, fait peur, car pour beaucoup elle est la négation du terme social. Donc c’est la raison pour laquelle je précise que je suis aussi pour une société sociale. Si vous souhaitez avoir une discussion sur Keynes, Marx, Friedman et autres, cela sera toujours un plaisir, mais ce n’est pas le lieu. Juste une chose ces grands économistes, tous autant qu’ils sont ne sont pour moi que des paravents, ainsi je ne crois pas à la théorie des cycles et autres théorie fumeuses permettant de cacher la réalité de l’économie, là je serais assez proche de Marx, mais tout le reste ne me va pas, car il a fini par être l’un des maillons de cette chaîne qui du début des temps à la fin est l’exploitation de l’homme par l’homme.

    Quant au CETA il ne fait qu’exprimer ce que je viens de dire, mais comme je l’ai aussi écrit cet accord ne sera que ce que les hommes et plus particulièrement nos femmes et nos hommes politiques en feront. Soit nous baisserons la tête et nous n’aurons que ce que vous prévoyez soit nous oserons relever la tête et nous réussirons. Je pense sincèrement que l’arrivée de vous mesdames dans la sphère politique est une chance pour nous et que vous ne devez pas prendre le pouvoir, vous finiriez par faire la même chose, mais équilibrer le pouvoir des hommes politiques.
    Dans » le provisoire » qui est inscrit il faut noter que cela s’appliquera aussi au recours que les multi nationales seraient amener à faire, ce qui ne leur facilitera pas la tâche.
    Enfin, parler de programme ultra libéral pour Alain Juppé c’est aller un peu vite en la matière, M. Melanchon peut tenir ce discours voir Laurent, mais vous….
    Merci pour votre intervention

  8. Merci de votre réponse, c’est toujours un plaisir de discuter.

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s