Général Ott : on a trouvé le successeur de Bourvil dans la gendarmerie puydômoise !


Le regretté Bourvil avec bien raison, il vient de trouver son successeur dans le Puy de dôme : le général de gendarmerie OTT.

« Un gendarme doit avoir de très bons pieds,
Mais c’est pas tout
Mais c’est pas tout.
Il lui faut aussi de la sagacité
Mais c’est pas tout
Mais c’est pas tout.
Car ce qu’il doit avoir et surtout

C’est d’la tactique
De la tactique, dans la pratique
Comme la montre a son tic tac
Le gendarme a sa tactique,
Attendez un peu que j’vous explique »

On va vous expliquer la tactique du général OTT  pour supprimer les compagnies : c’est service minimum et discret auprès de ceux qui ne vont pas trop rouspéter : https://ambert2015.net/2018/05/09/gendarmerie-vers-un-regroupement-des-compagnies-de-thiers-et-dambert/ et hop… c’est fait, c’est décidé, c’est plié. En effet, la maire d’Ambert et le député ont écrit gentiment en expliquant que ce n’était pas gentil du tout de supprimer la compagnie d’Ambert… C’était d’une violence !…

Par contre, les conseillers départements des cantons d’Ambert des Monts du Livradois… inconnus au bataillon de gendarmerie : on sent la fourme ? Peut-être qu’il ne connait pas l’adresse courrier de l’hôtel du Département ou de notre permanence ? Ce ne serait pas fort pour un gendarme… Il semble même que le brillant étoilé ait aussi oublié les sénateurs. Comme quoi on peut devenir général et ignorer sa géographie administrative… Sait-il seulement que le département est propriétaire des bâtiments de la gendarmerie d’Arlanc ? Sûrement pas, peut-être même pas où se trouve Arlanc.

En fait, il s’agit de faire appliquer ce qui était décidé depuis une dizaine d’années au moins ; souvenez-vous  de ce qui était programmée alors :

  • fermeture de la brigade de proximité de Viverols
  • transfert à Thiers de la section de recherche
  • transfert de la compagnie à Thiers
  • fermeture de la brigade de Saint amant
  • transfert du PSIG à Thiers.

Faites le bilan, vous connaissez déjà les deux prochaines étapes, on vous les annonce. Cela se fera en expliquant que, par souci d’efficacité, on ne peut pas éloigner le PSIG du commandement… et autres arguments bidons…

Mais ici on est dans une sous-préfecture, et derrière ce qui semble au final anodin – pensez seulement 5 personnels… – c’est en réalité le maintien de la sous-préfecture à Ambert qui est en cause. Pas question de laisser filer.

En attendant, comme les conseillers départementaux l’ont fait sur leur blog http://ambert2015.net dès l’annonce de la suppression nous ne resterons pas les bras croisés à Ambert au centre.

nous laissons à votre appréciation les suites à donner à cette décision unilatérale : vous pouvez choisir plusieurs réponses.

En tout état de cause, nous serons au côtés des gendarmes de la compagnie pour leur manifester notre soutien : sont-ils seulement au courant de ce qui se trame… je ne prendrais pas les paris…

Après Patrick SISCO https://ambertaucentre.org/2017/12/20/a-la-dgfip-du-puy-de-dome-le-nouveau-directeur-invente-la-proximite-raisonnable-celle-la-on-nous-lavait-pas-encore-faite/ et sa « proximité raisonnable » qui fait rigoler jusqu’au Ministère de la cohésion des territoires à Paris, nous avons trouvé un autre comique…

Mais contrairement à son modèle, Bourvil, celui-ci ne nous fait pas rigoler, mais alors à là, pas du tout…

  • Michel Sauvade
  • Président de l’association Ambert au centre

 

 

3 réponses à “Général Ott : on a trouvé le successeur de Bourvil dans la gendarmerie puydômoise !

  1. Si l’on commençait par réduire le nombre des élus et leurs dépenses (voir le cout de fonctionnement du Sénat), si l’on supprimait les conseils économiques et sociaux, (tant national que régionaux), on ferait des économies et l’on pourrait non seulement conserver les gendarmeries de proximité mais aussi accroître le nombre des aides soignants dans les EHPAD. Faire des économies c’est indispensable pour sauvegarder les services de proximité.
    Trop de nos grands élus sont plus attachés a la sauvegarde de leur statut qu’au devenir des régions qui les ont élu.
    IL serait plus opportun d’appeler les parlementaires à manifester pour une remise en cause de leur statut que de leur demander d’être présent devant la gendarmerie. Depuis que l’on manifeste sans succès c’est décourageant parce qu’inutile.

  2. Je suis d’accord avec Jean,je suis dépité!!!!

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s