covid19 : un décret qui rend impossible une réponse adaptée pour les commerces aux enjeux sanitaires et économiques.


Michel SAUVADE - chronique démocrate auvergnate

Le décret du 29 octobre sur le « confinement » (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042475143) rend impossible de mon point de vue toute réponse cohérente à cause de son article 37-1 au débat qui se développe autour de l’ouverture ou non des commerces :

En effet cet article regroupe les commerces autour de deux critères différents et incompatibles à mon sens :

  • celui de la nature du produit vendu : optique, pain, viandes, produits pharmaceutiques…
  • celui de la nature du commerce : commerce de gros, commerce de détail, supérette (Définitions de supérette Magasin d’alimentation appliquant les méthodes du supermarché, mais de dimensions moindres (de 120 à 400 m 2 ), satisfaisant les besoins courants d’une clientèle de voisinage.), supermarché (Un supermarché est un établissement de vente au détail en libre-service réalisant plus des deux tiers de son chiffre d’affaires en alimentation et dont la surface de vente est comprise entre 400 et 2 500 m².), hypermarché…

Voir l’article original 183 mots de plus

Donnez votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.