Archives de Catégorie: COVID-19

Image

Covid 19 : des taux d’incidence records

Taux d’incidence – Semaine glissante (pour 100 000) – tous âges

source : https://geodes.santepubliquefrance.fr/#bbox=320024,5748646,132282,82637&c=indicator&f=0&i=sg_iris_imp.ti&s=2022-01-17-2022-01-23&t=a01&view=map8

Pour mémoire : 1er novembre 2021
Pour mémoire : 1er décembre 2021
1er janvier 2022
8 janvier 2022
13 janvier 2022
18 janvier 2022
23 janvier 2022
Image

Covid19 : les données communales reviennent.

Le bug signalé par le site Géodes semble résolu et les données communales sont à nouveau accessibles en ligne : https://geodes.santepubliquefrance.fr/#bbox=317941,5743657,130417,81472&c=indicator&f=0&i=sg_iris_imp.ti&s=2021-12-26-2022-01-01&t=a01&view=map8

Voici l’évolution du taux d’incidence depuis le 20 décembre 2021

20 décembre 2021
24 décembre 2021
28 décembre 2021
1er janvier 2022
5 janvier 2022
9 janvier 2022

Covid 19 : au moins le site Geodes répond, lui…

Dans le précédent article nous évoquions l’absence de données à l’échelle communale et le fait qu’une question avait été adressée au contact du site : réponse le jour même… :

« Bonjour,  

Nous vous remercions de votre intérêt pour Géodes.

Comme indiqué en page d’accueil de Géodes, Santé publique France suspend temporairement la publication des indicateurs épidémiologiques SI-DEP à l’échelle départementale et infra-départementale (commune, EPCI, IRIS). Des écarts ont en effet été constatés dans SI-DEP entre les données reçues par Santé publique France et celles observés dans les territoires à l’échelle départementale. Des investigations sont en cours avec l’ensemble des acteurs impliqués dans la chaîne de production des données dans l’objectif de les rétablir dans les meilleurs délais.

Avec nos excuses pour la gêne occasionnée et nos remerciements pour votre compréhension.

Bien cordialement,

L’équipe Géodes »

Pour la première fois, sur ce sujet, nous avons un interlocuteur sérieux. On progresse, on progresse….

Nous vous tiendrons informés dès le retour de ces informations : dans tous les cas, pas besoin d’internet pour se rendre compte que le nombre de cas positifs a tendance à exploser dans notre arrondissement. Protégez-vous !

Covid 19 : on n’en savait pas beaucoup localement, on en sait encore moins désormais.

Nous sommes revenus à plusieurs reprises sur la difficulté à obtenir des informations locales sur le COVID et l’incapacité de l’ARS comme de Santé Publique France de donner des informations sur la questions.

Nous étions parvenus à diffuser quelques informations : https://ambertaucentre.org/2021/12/26/covid-19-taux-dincidence-dans-larrondissement-dambert-du-11-au-23-decembre/ , mais c’était sans doute trop…

Depuis le début de l’année il semble que les données à l’échelle communale ait totalement disparu du site https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&view=map9 ; mais peut-être va-t-on nous expliquer que nous ne savons pas les retrouver…

Plus aucune donnée à l’échelle communale ou infra-communale, quelques données subsistent à l’échelle départementale : hospitalisation, nombre de tests… Ca nous fait une belle jambe.

Juste pour rire, que l’ARS ou Santé publique France viennent nous solliciter pour les aider dans la lutte contre la pandémie…

Une question a été adressée au site concernée ; à suivre…

Covid 19 : taux d’incidence dans l’arrondissement d’Ambert, du 11 au 23 décembre

11 décembre 2021
15 décembre 2021
19 décembre 2021
23 décembre 2021

Covid 19 – évolution du taux d’incidence dans l’arrondissement d’Ambert.

source : https://geodes.santepubliquefrance.fr/#bbox=315049,5742005,130417,81472&c=indicator&f=0&i=sg_iris_imp.ti&s=2021-12-04-2021-12-10&t=a01&view=map8

28 novembre 2021
2 décembre 2021
6 décembre 2021
10 décembre 2021

retrouvez l’évolution du mois précédent : https://ambertaucentre.org/2021/11/29/covid-19-evolution-du-taux-dincidence-dans-larrondissement/

COVID 19 : évolution du taux d’incidence dans l’arrondissement.

source : https://geodes.santepubliquefrance.fr/#bbox=281781,5811014,244669,152846&c=indicator&f=0&i=sg_iris_imp.ti&s=2021-11-20-2021-11-26&t=a01&view=map8

4 novembre :

8 novembre :

12 novembre :

16 novembre :

20 novembre :

24 novembre :
26 novembre :

Pass sanitaire, port du masque : les nouvelles règles fixées par le décret paru ce matin

source : https://www.maire-info.com/crise-sanitaire/pass-sanitaire-port-du-masque-les-nouvelles-regles-fixees-par-decret-paru-ce-matin-article-25866

« Dès le lendemain des nouvelles annonces gouvernementales sur les mesures visant à lutter contre la cinquième vague, un décret est déjà paru pour mettre en musique ces mesures. Décryptage.

Par Franck Lemarc

Si certaines des mesures annoncées hier ne sont pas encore évoquées dans un texte officiel, d’autres ont aussitôt été officialisées : au Journal officiel de ce matin, un nouveau décret « modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire »  est paru. Le gouvernement devrait peut-être, soit dit en passant, songer à modifier le titre de ce décret de juin cent fois remis à jour, car la « sortie de crise »  n’est pas vraiment, hélas, à l’ordre du jour.

Désactivation du pass

La première modification concerne la définition même du pass sanitaire. Jusqu’à présent, celui-ci était délivré dans trois cas : présentation d’un test de moins de 72 h, certificat de rétablissement du covid-19 de plus de onze jours et moins de six mois, ou « schéma vaccinal complet »  (une dose de Janssen ou deux doses d’un autre vaccin). 

Le décret paru ce matin officialise l’obligation, pour les personnes de plus de 65 ans, de recevoir une dose de rappel. Attention, ce rappel doit être effectué exclusivement avec un vaccin à ARN messager, c’est-à-dire Pfizer, Moderna ou CureVac. Les vaccins AstraZeneca et Janssen ne peuvent donc être utilisés. 

À partir du 15 décembre, le schéma vaccinal de ces personnes ne pourra pas être « reconnu comme complet »  sans cette dose de rappel – autrement dit, leur pass sanitaire sera désactivé. Pour ceux qui auraient reçu la dose de rappel avant le 15 décembre, le schéma vaccinal sera « reconnu comme complet à cette date ». Si le rappel est effectué entre le 10 et 14 décembre ou après le 15 décembre, le schéma vaccinal sera complet (et donc le pass réactivé) 7 jours après l’injection. 

Ces mesures sont d’application immédiate.

Ce sont donc ici les annonces faites par Emmanuel Macon le 9 novembre qui sont officialisées dans le décret. Celles faites hier par Olivier Véran (désactivation du pass sanitaire le 10 janvier faute de rappel pour les personnes de 18 à 64 ans) n’y figurent pas encore.

Établissements recevant du public

Les autres mesures concernent le port du masque ou l’usage du pass sanitaire. 

Dans les établissements sportifs couverts (type X) ou établissements de plein air (type PA), le port obligatoire du masque est rétabli dans les espaces extérieurs pour les personnes de plus de 11 ans (sauf pendant la pratique d’activités sportives). Même chose pour les salles de danse, les établissements de type L (salles d’auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples), les structures, tentes et chapiteaux : le port du masque y est rétabli « dans les espaces extérieurs », et le reste naturellement à l’intérieur. 

Le décret officialise également, à partir de lundi prochain, l’obligation de présenter un test datant de moins de 24 heures au lieu de 72 heures pour accéder à un établissement recevant du public soumis au pass sanitaire. Attention, il s’agit bien d’un test « réalisé moins de 24 heures avant l’accès à l’établissement » : le délai court à partir de la réalisation du test et non de la réception de son résultat. Autrement dit, un test PCR réalisé en laboratoire dont, parfois, les résultats mettent 24 heures à parvenir à l’intéressé, ne sera déjà plus valable au moment où ses résultats seront reçus. 

Conformément à ce qui avait été annoncé le 6 novembre par Jean Castex, les remontées mécaniques des stations de ski s’ajoutent à la liste des endroits où le pass sanitaire est obligatoire. Le Premier ministre avant en effet dit que cette décision serait prise si le taux d’incidence dépassait les 200 à l’échelle nationale, ce qui est désormais le cas. Un petit délai de grâce est toutefois accordé, puisque cette obligation n’entrera en vigueur que le samedi 4 décembre. 

Enfin, le décret officialise également l’obligation qui est désormais faite de porter un masque y compris « dans les établissements, lieux, services et événements »  soumis au pass sanitaire, ce qui n’était pas le cas actuellement sauf décision du préfet ou de l’organisateur. 

Les dispositions annoncées hier concernant l’obligation de présenter un pass sanitaire pour accéder aux marchés de Noël ne figurent pas, en revanche, dans ce décret. 

Données COVID19 locales : Santé Publique France finit par répondre. Ici, on est patient… et on ne lâche rien.

Miracle, après plusieurs relances Santé publique France a fini par répondre à mes demandes d’apport d’informations locales précises sur les cas de contamination locale : https://ambertaucentre.org/2020/12/24/covid19-ne-demandez-pas-au-maire-il-nen-sait-pas-plus-que-vous-et-lars-guere-davantage/

Bonjour Monsieur,

J’ai relayé votre demande au niveau national de Santé publique France car vous aviez initialement essayé de les contacter via un message générique. Au niveau régional, nous n’avons aucune visibilité sur ces demandes que nous ne recevons pas en direct.

Il est possible d’accéder aux informations sur les taux d’incidence et de positivité des infections à SARS-CoV-2 à différents échelon (région, département, EPCI, commune, IRIS) sur le site public de Santé publique France https://geodes.santepubliquefrance.fr . Voici un tutoriel pour accéder aux résultats par glissantes (7 derniers jours glissants) qui vous concernent. Ce tutoriel peut être partagé avec votre réseau professionnel mais n’a pas vocation  à être public.

Les nombres exacts de cas positifs d’infection à SARS-CoV-2 ne sont pas rapportés du fait de contraintes réglementaires. En effet dans les petites communes ou ilots géographiques (IRS), le nombre de cas peut être limité et il n’est pas autorisé de rendre public ce type de données médicales qui pourraient être indirectement identifiantes. Cependant le classes d’incidence représentées (<10, 10-20, 20-50, 50-150 […] >1000 cas pour 100 000 habitants sur 7 jours) correspondent aux seuils pertinents pour évaluer le niveau de circulation virale. Le seuil de 50/100 000 étant celui qui peut établir qu’il existe une circulation active, celui de 250 un haut niveau de circulation. Attention à l’interprétation de ces niveaux pour les petites communes, notamment de moins de 2000 habitants. Par exemple,  1 nouveaux cas d’infection à SARS-CoV-2 en une semaine sur une commune de 2000 habitants donne une incidence de 50/100 000 sur la commune, 3 cas de 150, etc.

Je mets en copie mes collègues de la délégation départementale de l’Agence régionale de Santé du Puy-de-Dôme qui disposent aussi des données complètes mises à disposition chaque semaine –incluant les numérateurs et dénominateurs – et avec qui vous avez peut-être déjà des échanges directs.

Cordialement,

Thomas BÉNET Médecin épidémiologiste Cellule Auvergne-Rhône-Alpes Direction des régions

On ne va pas dire qu’on va sauter de joie mais des éléments d’explication sont apportés ; juste quelques mois après la demande ; à peine un an, c’est quoi dans une vie…

Ils ne sont pas suffisants cependant et j’ai renouvelé la demande de données absolues par canton, puisque, effectivement l’échelle communale peut poser souci, ce que je savais par ailleurs.

A suivre… on ne lâche rien, mais on comprendra désormais mieux les seuils utilisés.

Galerie

Santé publique France ça sert à qui ? On se le demande bien. Pas aux élus locaux en tous cas.

La messagerie internet de Santé publique France ne doit pas fonctionner ; en dépit de plusieurs relances j’attends toujours la réponse au conseiller départemental du canton d’Ambert… Nous avions déjà vu avec l’ARS qu’il fallait « insister » pour obtenir une réponse … Lire la suite