Archives de Catégorie: COVID-19

Galerie

Santé publique France ça sert à qui ? On se le demande bien. Pas aux élus locaux en tous cas.

La messagerie internet de Santé publique France ne doit pas fonctionner ; en dépit de plusieurs relances j’attends toujours la réponse au conseiller départemental du canton d’Ambert… Nous avions déjà vu avec l’ARS qu’il fallait « insister » pour obtenir une réponse … Lire la suite

Galerie

Votre avis compte, votez : faut-il maintenir les élections départementales et régionales les 13 et 20 juin ? déjà 23 votes.

Alors que la préfecture du Puy-de-Dôme lance un sondage à destination des maires ce week-end pour recueillir leur avis, Ambert au Centre sollicite votre avis également. Les associations d’élus ont été également consultées et voici leur réponse :

Image

Covid19 : solutions d’accueil pour quels professionnels ?

Un préfet réactif comme on les aime.

Profitant de la venue du Préfet du Puy de Dôme, Philippe CHOPIN, dans l’arrondissement d’Ambert, guidé par le sous-préfet Nicolas LAFON, notre conseillère départementale Valérie PRUNIER l’a interrogé sur le rythme de vaccination ici et la saturation des rendez-vous jusqu’à fin avril (Vaccination COVID à Ambert – faut pas être pressé : Veuillez rappeler fin avril ; Ah oui, quand même. On serait tenté de dire « ça pique comme délai , mais même pas, justement… | «Ambert au Centre – le site de ceux qui s’engagent vraiment)

Voulant lui faire écouter le message sur le répondeur, c’est en fait le centre de vaccination qui m’a répondu et nous avons pu établir directement le contact avec le préfet. Celui-ci – même pas peur… – , maîtrisant visiblement son sujet, a eu confirmation que le nombre de doses allouées allait en augmentant régulièrement comme il nous l’indiquait à l’instant. Il semble que les difficultés proviennent davantage du processus de réservation : en effet, les services de l’Etat imposent l’activation de Doctolib pour les prises de rendez-vous ce qui a pour conséquence de saturer les places très vite dès qu’elles sont mises à disposition par des personnes venant de tout le département voire des départements voisins de la Loire et de la Haute-Loire. Comme dans le même temps le nombre de messages quotidiens sur le numéro d’appel est de l’ordre de 180, on comprend les difficultés locales pour répondre à la demande. Bon courage à Claudie et aux autres !

Le préfet a « pris le point » et indiqué qu’il suivrait avec attention le déploiement. Nous nous devons de saluer sa connaissance du dossier comme sa réactivité : gérer la question surgit subitement immédiatement et depuis le milieu de la place du Pontel, autour d’un téléphone main-libre.. ça force le respect. Pourquoi douter dans ces conditions que les choses avancent ?

Confirmation donc qu’ici, les services de l’Etat sont des partenaires appréciés et efficaces des élus locaux au service de cet arrondissement.

Philippe CHOPIN lors de la visite de Tresse Industrie by Texprotec en compagnie des officiels dont Claude BARBIN, président de la CCI du Puy de Dôme.

Vaccination COVID à Ambert – faut pas être pressé : »Veuillez rappeler fin avril »; Ah oui, quand même. On serait tenté de dire « ça pique comme délai », mais même pas, justement…

« Actuellement nous n’avons plus aucune plage de disponible pour vaccination veuillez nous rappeler fin avril, Merci »

Si vous composez le 06 22 92 33 27 c’est le message enregistré que vous entendez. De quoi être plutôt étonné vu les annonces sur la vaccination maîtrisée qui se déroule conformément aux attentes partout en France. Ben, on va dire que le message n’est pas forcément à la hauteur de nos attentes… Sur Clermont, a priori, il fallait juste tout à l’heure attendre jusqu’au 25 mars pour un des centres de vaccination. Bref…

Si vous êtes calé sur internet : Vaccination COVID-19 à Ambert 63600 : Rendez-vous par Internet sous 24h – Doctolib

On savait déjà que joindre l’ARS était compliqué, mais qu’elle n’était pas capable de nous fournir des informations localisées sur la diffusion du virus, ne les ayant pas ; le délégué départemental a même pris le temps de me contacter pour me l’expliquer, qu’il en soit remercié. Covid19 : ne demandez pas au maire, il n’en sait pas plus que vous, et l’ARS guère davantage… | Ambert au Centre – le site de ceux qui s’engagent vraiment

Santé Publique France, ne réponds pas à mes demandes répétées d’information sur la diffusion locale du virus… un élu local, pourquoi prendre la peine de répondre ? On va relancer autant qu’il faudra.

Donc, braves gens de l’Ambertois, passez votre chemin, prenez votre temps, les vaccins ne sont pas plus pour vous que les informations sur la situation locale. Au fait, fin avril c’est bien dans deux mois… juste pour être sûr.

Vaccination : rien ne peut se faire sans les élus locaux.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE / COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’AMF (Association des Maires de France) et l’AMRF (Association des Maires Ruraux de France) plaident pour le déploiement d’une vaccination en proximité et accessible aux plus fragiles

L’AMF et l’AMRF soulignent la très grande implication des maires dans la mise en œuvre de la campagne de vaccination, en lien avec les professionnels de santé, ainsi que l’amélioration de la diffusion d’informations relatives aux stocks et aux calendriers d’approvisionnement en doses de vaccin.

Elle a toutefois regretté qu’il soit reproché aux maires la démultiplication des centres de vaccination alors que les élus locaux s’efforcent de répondre à une demande très forte de la population. La création de centres par les maires est un effort qui ne vise qu’à favoriser l’accès de tous à la vaccination en proximité et ce, sans garantie d’une juste compensation des dépenses engagées.

Les deux associations rappellent leur attachement à un maillage équilibré des centres de vaccination dont la répartition doit faire l’objet d’un dialogue entre les préfets et les associations départementales de maires, seule garantie d’un égal accès de tous et en proximité à la vaccination.

En effet, il est constaté localement des zones rurales sous-dotées et des disparités entre le rural et l’urbain qu’il convient de combler afin de proposer des solutions effectives de vaccination pour les personnes âgées non mobiles, particulièrement vulnérables au coronavirus.

Ainsi, l’AMF et l’AMRF plaident à nouveau pour la mise en œuvre d’une vaccination en proximité qui doit se caractériser par le déploiement de petits centres de vaccination cogérés par les professionnels de santé qui connaissent les personnes âgées dépendantes, des équipes mobiles de vaccination, des solutions de transport adaptées, prises en charge par l’assurance maladie, et la sanctuarisation de plages de rendez-vous, pour les personnes âgées les plus fragiles.

Elles rappellent l’importance d’informer les maires et de diffuser aux citoyens, notamment aux plus âgés et aux plus fragiles, une information transparente et précise sur l’organisation des prochaines étapes de vaccination et les échéances d’ouvertures de rendez-vous.

Les associations d’élus réitèrent enfin leur demande que les dépenses engagées par les collectivités locales dans le cadre de la campagne de vaccination soient intégralement compensées par l’Etat et annoncent saisir officiellement le gouvernement à ce sujet.

Image

Soldes : autorisations d’ouverture les dimanches.

Un restaurant pour les professionnels du transport routier dans l’arrondissement d’Ambert.

Image

Prodiges de la République…

Image

Etape 2 de sortie du confinement : déclinaison des décisions sanitaires pour le sport.